Tyler Rake

Un mercenaire, ancien militaire désabusé marqué par des événements désespérants. Il traîne, déprime. Mais a toujours la réputation d’être le meilleur. Alors quand le fils d’un baron de la drogue indien est enlevé par un baron de la drogue du Bengladesh, il est engagé pour faire une extraction. Sa mission : s’infiltrer en zone hostile, massacrer ceux qui se mettent sur son chemin, et ramener le gamin en vie. Évidemment, les choses ne seront pas aussi simples que cela.

Alors bon, soyons clairs, ici on est en plein dans le film ultra-bourrin sans grande réflexion. De la pure action quasi non-stop. Avec son titre vo qui annonce clairement le truc, Extraction, ce long-métrage va droit au but et ne s’embarasse de pas grand-chose. Il s’agit de l’adaptation d’un comics co-écrit par les frères Russo (ceux qui sont derrière Le Soldat de l’Hiver, Civil War, ou les derniers Avengers) qui sont à la production de ce film. Ils ont laissé la réalisation à Sam Hargrave dont c’est le 1er film (ils a bossé sur les cascades de Hunger Games, Civil War ou Endgame au passage). Et le type s’en sort bien, avec une vraie maîtrise de l’action et du rythme. Alors oui c’est de la surenchère et des cascades pas très crédibles avec du surplus de bastons, poursuites, gunfights et autres acrobaties dans tous les sens. Ca castagne sévère et le bodycount grimpe très vite en flèche (y compris notre héros qui s’appelle Rake et tue un ennemi avec un râteau, oui ils ont osé). Le film se permet même de donner un peu de profondeur au héros, un historique, un passé. Même s’il reste très monolithique et bourrin, on sent qu’il y a une vraie personne derrière quand même. Mais bon, on ne verse pas dans le sentimental, les larmes sont plutôt celles de la douleur des victimes plutôt que celles de l’émotion.

Le bourrin de service à belle gueule est interprété par Chris Hemsworth (Thor, The Cabin in the Woods, Blanche-Neige et le Chasseur, Men in Black International,…, qui réussit une belle prestation très physique tout en donnant un chouilla de profondeur au personnage. A ses côtés, le jeune Rudhraksh Jaiswal tente de survivre, subissant les assauts de tout plein de monde. Randeep Hooda joue le bourrin n°2 qui vient donner un coup de main. On peut encore relever Golshifteh Farahani et David Harbour (The Green Hornet, Stranger Things, Hellboy,…). Bon, en même temps, on ne leur a pas demandé un jeu d’acteur phénoménal, l’action reste le cœur du film.

Gros succès sur Netflix, ce film aura droit à une suite (ou une prequel, on ne sait pas encore bien). Je la regarderai sûrement car j’ai regardé celui-ci avec plaisir. Après, il faut comme toujours savoir à quoi s’attendre. De l’action brute quasi non-stop et du bourrin, voilà le programme. Et dans ce contexte, le contrat est rempli.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.