[Cannes 2020][KS] The Belgian Beer Race

  • Auteur : Michaël Boutriaux
  • Illustrateur : Ammo
  • Édité par : BYR Games
  • Age conseillé : 14+
  • Nbr de joueurs : 2 – 4
  • Durée estimée : 30-45’/joueur

Tous les articles sur le festival

L’avis de Fred

Voilà donc l’exemple type des gens qui ont su me vendre un jeu pas encore fini au point que je vais sauter sur le Kickstarter avec joie et allégresse dès son ouverture demain. Comme son nom ne l’indique pas forcément, on n’est pas dans un jeu à boire. Chaque joueur va devoir cependant faire un tour de Belgique sur 3 jours (2 pour une partie courte) et goûter un max de bières, visiter un max de brasseries, trinquer souvent, acheter du fromage, pour se retrouver à la fin sur la Grand Place de Bruxelles. Le tout en gérant son état d’ébriété, le temps à disposition pour les trajets, et différents autres facteurs. Un jeu qui oblige à regarder pas mal de paramètres ; mais c’est davantage son thème que ses règles qui motivent un âge aussi élevé. 

L’idée de base, c’est que l’on est limité par le temps à disposition. On dispose donc d’un budget illimité, mais les choix des actions vont dépendre du temps à disposition. Boire une bière, trinquer, acheter des bières (parfois avec du fromage) à stocker dans notre sac, tout cela nous prendra une unité de temps. Ensuite il y a les trajets entre les lieux, à vélo (le plus simple mais souvent le plus long), les transports publics (parfois en retard), et le stop (pas certain qu’un automobiliste nous prenne). 

Mais il y a plus de choses à regarder. On va marquer des points pour chaque brasserie visitée, surtout si on est dans les premiers, mais aussi si l’on visite beaucoup de brasseries des différents types. On va marquer des points pour chaque bière bue (et on peut varier les blondes, brunes, stouts). Mais aussi pour chaque fromage en notre possession à la fin. Pour chaque bière dans le sac à dos à la fin. En même temps, boire des bières fait monter l’éthylomètre, avec diverses conséquences, comme le fait de ne plus pouvoir utiliser le vélo ou de nous retarder dans nos trajets, de s’endormir avant la fin de la journée, voire de débuter la journée suivante plus tard pour cause de panne d’oreiller. Manger du fromage ou faire une longue distance à vélo permet de diminuer l’éthylomètre. On peut aussi boire des bières de notre sac pendant un trajet en bus. Ou en offrir aux conducteurs pour être certain d’être pris en stop. Lorsque l’on est sur la même case qu’un autre joueur, on doit trinquer avec lui. Bref, il y a un nombre d’éléments assez conséquent, mais qui tous sont ultra thématiques et très bien intégrés, très logiques.

Ajoutons encore que chaque brasserie du jeu existe dans la vraie vie (il y a même la liste dans la boîte). Et puis l’illustrateur dessine à la base des étiquettes de bière. Et puis l’auteur et l’éditeur sont évidemment belges. Le jeu sera produit en Europe, uniquement carton et bois sans plastique. L’auteur envisage déjà des extensions en stretch goals, voire des variantes locales (Angleterre, Suisse,…) d’après notre discussion… Bref, que du bonheur!

Seul regret à ce stade, un plateau moyennement lisibles avec des couleurs pas au top et des icônes un peu trop petites. J’ai eu l’occasion de voir récemment des photos de la nouvelle version du plateau, et il semblerait que l’iconographie et le choix des couleurs aient été un peu travaillés pour une meilleure lisibilité (en particulier pour nos amis daltoniens). Tant mieux, parce que si en plus on se prend au jeu et qu’on déguste en cours de partie, cela deviendra difficile de se concentrer.

Bref, encore un clic compulsif sur Kickstarter pour moi… Il y aura visiblement une édition normale et une deluxe avec des jolis cubes pour replacer les pions et des plateaux joueurs double épaisseurs (franchement top pour éviter que les cubes ne bougent). On verra tout ça bientôt vu que la campagne commence demain.

L’avis d’Émilie

Avant tout attirée par son thème, j’ai testé Belgian Beer Race à 2 joueurs, 2 grands amateurs de la Belgique et de ses bières évidemment.

J’ai particulièrement apprécié la mécanique qui est ici avant tout au service du thème. Celui-ci d’ailleurs est très bien rendu, on voit tout de suite que les auteurs sont de véritables amoureux de leur pays et de ce qu’il offre de meilleur. Ils nous a fallu pas mal de temps pour absorber tous les points de règles et nous lancer dans la partie. Mais j’avoue que cela tenait plus à notre manque de concentration qu’à des règles particulièrement touffues ou compliquées. À deux joueurs, la partie a été fluide malgré nos innombrables interruptions pour partager nos anecdotes sur ce beau pays. En bref, la partie a tiré en longueur mais elle aurait pu être réduite de moitié si nous avions été moins dissipés. 

Le jeu, bien que stratégique par le choix des placement de départ et des itinéraires, possède une forte dimension de chance par sa possibilité de prise de risque (selon le type de transport notamment). 

Pour ce qui est du choix du graphisme et des coloris, j’ai été ravie de retrouver les étiquettes des bières et une carte de la Belgique réaliste. Par contre, étant myope et daltonienne (oui je cumule), j’ai eu beaucoup de mal de distinguer les différentes couleurs et icônes.

L’avis de Jonathan

C’est sûr que Belgian Beer Race est un jeu qui attire avant tout par son thème. Ce n’est pas le premier jeu qui aborde le thème de la bière, mais celui ci se démarque par sa justesse (les brasseries, choisies en fonction des goûts de l’auteur, sont correctement positionnées sur la carte) et son humour. Du point de vue de la mécanique, on est dans un classique jeu de parcours (le but étant d’être le ou dans les  premiers à visiter un max de cases/brasseries) couplé à une mécanique de gestion du temps qui fait que l’on continuera à jouer tant que l’on ne sera pas passé devant l’ensemble des joueurs. Les mécaniques semblent bien équilibrées et il conviendra de choisir parmi de nombreuses possibilités qui s’offrent à nous pour aller scorer des points. Attention cependant, le jeu peut assez vite devenir long surtout à 4 joueurs, mais vu que je n’imagine pas y jouer sans déguster des bières d’abbaye cela ne doit pas forcément être un problème. Les graphismes dans un style 1900 collent parfaitement au thème, je regrette cependant les coloris du plateau qui piquent particulièrement les yeux et qui enverront directement tous les daltoniens en hôpital psychiatrique. Espérons que cela change d’ici la version finale. Encore un jeu que je vais acheter lors de son kickstarter et que je me réjouirai de recevoir.

L’avis d’Oliver

Pour ma part, je reviens sur certains points du jeu dans l’ensemble. Belgian Beer Race fait en effet parler par son sujet qui, avouons-le, est bien différent des autres jeux de société. Ce qui intrigue et appâte le joueur (amateur de bière).

D’entrée je précise que ce jeu graphiquement pique énormément la rétine. Que ce soit du côté plateau de jeu ou plateau du joueur. Couleurs ‘’ de fond de bière’’, un fond de carte brun-roux foncé et du jaune bière un peu partout, claire, foncé. Du rouge, du noir. Clairement à revoir. Et comme promis par les auteurs cela est prévu (espérons-le). Il en va de même pour la typographie peu lisible (taille et font) et même avec des lunettes. Le graphisme de certain éléments est bien joli mais un peu chargé et lilliputien. Hum. A noter que différencier les brasseries par les coups de cœur (celui de l’auteur), les Abbayes, les ‘’Vitraux’’ à voir et par type de bière comme dans la réalité est top ! 

Heureusement pour ce jeu, l’habit ne faisant pas le moine, celui-ci n’est pas péjoré sur le fond par ses couleurs et sa mise en page pour une partie test.

Passé cette gêne, Belgian Beer Race est un jeu avec un principe bien huilé et rigolo qui ravira certains amateurs et connaisseurs. La mécanique étant tournée uniquement sur 2 objets : le temps et les bières. Ces 2 objets nous permettant d’obtenir plusieurs style de points de victoire (bière consommée, bières conservée, bières partagées, fromage, cartes objectif) sur un laps de temps qui passe qui se paye directement. Bref, à bien gérer les deux. L’idée du jeu ne s’éparpille pas sur différentes idées et mécaniques. 

L’emplacement de départ est important il me semble. Note qu’avec une partie test en pleine convention, il est moins aisé de valider ce point de vue. Cependant en cours de partie il s’avère vite que traverser toute la Belgique de Bruxelles à l’autre bout et revenir, tout en visitant les pubs et essayer de choper des objectifs puis à trinquer ou pas, c’est compliqué. Trop long et trop/peu de temps. Surtout sur une échelle de temps à 2 jours. Le jeu a été testé à 4 joueurs. Mais que cela soit à 2 ou à 4, sur ce principe de distance longue, on ne risque pas forcément de croiser les autres joueurs. Certains privilégiant d’aller à gauche, d’autres à droite et les derniers de rester vers le centre. Stratégie d’exploration différentes pour réussir. A voir sur 3 jours et en testant également l’alcoolémie faible / moyenne / extrême pour voir la balance du jeu ainsi que tenter tous les moyens de transports possibles. Est-ce une question d’équilibre dans les échelles de valeur dans les distance dans le jeu (et donc beaucoup de temps dépensé) ou une question de ‘’je n’ose pas aller à l’autre bout car je vais perdre trop à gagner peu ‘’ ? A voir.

Dernier point mais non moins essentiel : le plaisir d’y rejouer ? Et bien probablement, hors graphique actuel. Comme expliqué, sur une partie toutes les possibilités n’ont pas été testées-explorées. 

En les connaissant toutes ? le jeu reste re-jouable car il y a toujours ce côté hasard des dés,  d’objectifs et les autres joueurs. Cela reste un jeu ‘’type classique’’ et c’est ce qui est bien car tout le monde peut y participer (même si tu n’aime pas les bières, les belges et le fromage ! Sacrilège !) Et en plus, ce jeu est multilingue ! A part les règles, aucun texte.

A noter que pour une version collector tout le matériel existe déjà irl! Alors pourquoi pas une version collector pour les vrais amateurs de bières belges ? Capsules de bières, dessous de boc, une vrai carte de Bruxelles en dépliant, et pourquoi pas une carte de brasserie ou des fromages ?  Pour le décorum du jeu. Avec un décapsuleur offert qui ferait office de jeton premier joueur. 

Et pourquoi pas ? Kickstarter ? A voir son évolution dès sa sortie,

Amateurs, à vos dés, prêt, partez !

Liens

Fiche Tric Trac

Fiche Boardgamegeek

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.