Kingdom – saisons 1 & 2

Au début du XVIIe siècle, la Corée se remet des invasions japonaises qu’elle a pu repousser. Mais d’autres problèmes se présentent. Le fils du roi est mis de côté par le clan de la nouvelle épouse du roi dans le’spoir que cette dernière donne naissance à un garçon qui deviendra alors l’héritier. Les intrigues à la cour vont bon train. Le roi malade est traité apr un médecin que l’on a fait venir de très loin. Oui mais voilà, on découvre une terrible épidémie dans le sud du pays, région dans laquelle se trouve justement le prince héritier ; les infectés deviennent des monstres assoiffés de sang et de chair fraîche, transmettant la maladie par morsure. Bien évidemment, tout cela est lié. Et notre prince héritier avec son groupe de compagnons va devoir démêler l’écheveau d’intrigues au milieu d’une invasion zombie.

Si vous aviez vu mon billet sur le film Rampant, alors oui je confirme cette série se base sur la même histoire ; mais la série est sortie juste avant le film, les deux se basant finalement sur un thème semble-t-il récurent coréen, celui de l’horreur médiévale. On retrouve donc dans cette série les mêmes éléments que dans le film, mais en mieux et en plus travaillés. Au programme donc des machinations, de la baston, du suspens, des trahisons, des arts martiaux, des zombies, de la reconstitution historique, du gore, des révélations, un groupe de héros et des rôles avec juste ce qu’il faut de comique pour alléger un peu le poids du reste.

Je ne suis pas du tout historien, encore moins spécialiste de la Corée, mais de ce que j’en ai lu/vu/entendu, la reconstitution est assez fidèle. En tout cas il y a un vrai travail de costumes, décors, et accessoires, pour nous plonger dans ce monde. Cela pose tout de suite une ambiance. Et même si certains accessoires (comme les chapeaux) peuvent parfois sembler ridicules à nos yeux d’occidentaux, tout cela a au moins le mérite de nous placer dans un monde qui sent le solide, le vrai, le crédible.

La série est aussi une série horrifique donc. Avec ses zombies dévoreurs de cadavres et ses scènes bien gores. Oui le sang gicle, on voit des viscères et des cadavres en mauvais état. Ce n’est pas une série pour tout le monde. Tout cela est très bien rendu. Les masses grouillantes de zombies font peser une vraie menace. Et le lien entre l’épidémie et la machination politique fait froid dans le dos. Là-dessus viennent donc se poser des scènes d’action et d’arts martiaux assez impressionnantes pour donner à la série son nécessaire ton épique. Avec des effets spéciaux bien foutus, on sent la série montée aux petits oignons. Je ne compte plus le nombre de plans qui envoient une grande claque (au hasard la forêt de bouleaux en hiver). C’est beau, c’est impressionnant, et on sent le budget conséquent. Tous ces éléments que j’avaient appréciés dans Rampant se retrouvent ici décuplés, de par de gros myoens mais aussi une durée (2 saisons pour le moment) qui peut prendre le temps de mieux poser les personnages et les motivations.

D’ailleurs, le groupe de héros est assez sympa. On se croirait devant un groupe de personnages de jeux de rôles avec le guerrier, le prince, la soigneuse, le ranger,… Ils savent évoluer au fur et à mesure des épisodes et leurs liens changent. Ils sont attachants et on veut connaître leurs aventures.

La fin de la deuxième saison nous envoie sur une nouvelle piste, après avoir complètement bouclé les principaux arcs scénaristiques. On sent que l’ambiance va changer pour la troisième, avec sans doute moins de manigances politiques, mais je me réjouis de voir ce que cela va donner.

Bref, vous l’aurez compris, j’ai beaucoup apprécié cette série que je vous conseille sans modération. C’est bon, c’est beau, c’est prenant, c’est bien foutu.

Une réflexion sur « Kingdom – saisons 1 & 2 »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.