Seoul Station

Ce film suit les traces de quelques sans-abris dans les alentours d’une grande gare de Séoul. Et d’un père sur les traces de sa fille disparue et qu’il imagine devenue prostituée. En compagnie de quelques autres personnages, ils vont se retrouver plongés au sein d’une épidémie qui prend tout le monde de cours et qui transforme les gens en zombies assoiffés de sang. Afin d’atteindre leurs buts, les personnages devront survivre au sein de cette masse d’agresseurs.

Je suis tombé sur ce film d’animation parce que j’avais bien aimé Train to Busan dont il constitue la préquelle. On découvre ici les débuts de l’épidémie, les premiers cas, et la manière dont les autorités et l’armée ont réagi. Ici, l’épidémie zombie est le fond, la trame sur laquelle se posent les intrigues. Car finalement on s’intéresse beaucoup plus aux relations entre les personnages, à la manière dont ils tentent de survivre, qu’aux causes et origines réelles de la crise. On voit donc des personnes qui ont des buts, et qui sont acculées par la situation, tentant de s’adapter.

Le film est sympa mais sans plus. Bien réalisé, avec une bonne animation, on y trouve des personnages attachants et de bons salauds. C’est tendu, il y a une belle escalade et un bon rythme. Mais on reste dans le très classique au film. Rien de vraiment surprenant et on voit venir beaucoup de choses.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.