Soul

Quand un musicien de jazz qui gagne sa vie en enseignant la musique en école meurt, il est projeté dans le monde d’après. Mais il n’accepte pas cette fatalité, et en voulant revenir vers le monde des vivants il est désigné volontaire pour aider une âme à se construire. Dans ce lieu où les âmes en création doivent apprendre à trouver leur flamme, leur passion, ce qui les fera vibrer une fois qu’elles seront des personnes, il y en a une qui ne veut pas, qui est très difficile à satisfaire. Et notre musicien va faire tout son possible pour la faire avancer, espérant au passage trouver un moyen de retourner lui aussi dans son corps et ainsi atteindre son but dans la vie.

Comme (presque) toujours avec Pixar, on a ici droit à un très beau film. Alors on est plus dans la veine des Pixar les plus profonds ; il faut dire que l’un des deux co-réalisateurs, Pete Docter, a également mené Là-Haut et Vice Versa (mais aussi Monstres et Cie), et ça se sent. Derrière l’histoire prenante de ces deux âmes (une pas encore née et une issue d’un mort), on trouve des thématiques touchantes, fortes, des scènes poignantes, et une grosse d’émotion qui touchera grands et petits. On a vraiment une belle histoire bien racontée avec tous les éléments qui font que ça marche. La passion, le goût de la découverte, l’envie, les motivations dans la vie, la transmission du savoir, la quête du bonheur, on est en plein là-dedans. Le tout raconté au travers d’un buddy movie dont les deux héros sont fabuleux, avec des personnalités bien marquées, et dont chacun amène son petit bout de sagesse sans jamais qu’un des deux soit vraiment totalement juste. On y rencontre aussi une galerie de personnages assez dingues et super bien pensés.

Bien entendu, la réalisation est aux petits oignons. Une animation de grande qualité, des images superbes. Le tout soutenu par une bande-son de fou jazzy et rythmée comme il faut pour plonger le spectateur dans le contexte. Et il y a de vraies belles trouvailles graphiques, comme la lumières des âmes, les Michel (très déconcertants au début), le moment de la mort, etc.

Un très beau et bon film donc. Un petit bijou dont Pixar a le secret. Il plaira sûrement moins aux plus jeunes, on n’est pas dans la même ambiance qu’un Cars par exemple. Mais c’est une vraie réussite prenante et touchante, avec un excellent dosage d’humour et d’émotion. On retrouve la patte d’un réalisateur de talent. Bravo!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.