Archives de catégorie : Bouquins

Les Chroniques de Valcène – Tome 1

valcene1Comme vous le savez sans doute un peu si vous suivez ces pages, j’aime bien écrire. Je ne prétends pas au statut d’écrivain mais j’ai souvent le besoin de balancer des mots sur des pages, l’envie de raconter des histoires. Je viens de finaliser un texte intitulé « Les demoiselles perdues ». Quand je l’ai entamé, c’était avec l’envie de faire un mélange de fantasy-steampunk en y collant des éléments de roman noir. On a donc un monde urbain, où la ville de Valcène s’étend plus loin que l’imagination de ses habitants ne peut le laisser supposer. Diverses grandes autorités s’y disputent le pouvoir, le Prince censé tout diriger depuis son palais en envoyant des représentants dans toutes les zones de la ville, les Mages, dépositaires d’un savoir mystique anciens, reclus dans leurs tours du savoir et élitistes, ou encore les scientistes dont les inventions sont censées aider les gens sans que ceux-ci ne dépendent du pouvoir des Mages. Au milieu de cela, de nombreuses factions, des groupes d’intérêts, des groupuscules plus ou moins officiels et légaux, il y a de quoi voir venir. Pour l’aspect « roman noir », j’ai mis en scène Aldevère Fangcieux, un détective qui aime l’alcool, les drogues et les femmes, qui vit toujours un peu en tirant la corde, désabusé, engagé par une « femme fatale » qui souhaite retrouver sa sœur disparue. De fil en aiguille, Aldevère va s’engager dans un truc un peu plus gros que prévu. Et puis dans ma tête j’ai continué à penser Valcène et les futurs aventures du détective ; un prologue et un épilogue permettent d’ouvrir ce champ des possibilités. Aldevère sera bientôt de retour donc. Et d’autres personnages pour donner une autre vision de Valcène.

Tout ça pour dire que j’ai donc fini de publier ce premier tome des « Chroniques de Valcène », une aventure d’Aldevère Fangcieux, sur Wattpad. C’était un petit essai pour moi, pour voir comment fonctionne cette plateforme d’écriture et de lecture. Et ça a l’air pas mal. J’y ai d’ailleurs mis deux autres textes un peu plus anciens, « La Cave » et « Tombée des Étoiles ».

Si vous ne voulez pas vous lancer dans la lecture sur Wattpad, vous retrouverez ces trois textes dans la partie « téléchargements » de ce blog. Ces divers petits trucs sont sous licence Creative Commons BY-NC-ND.

Et n’hésitez pas à me donner votre avis.

Sovok

sovok-de-cedric-ferrand-1022779148_LOn continue dans les lectures de copinages rôlistique avec ce roman de Cédric Ferrand, déjà auteur du très bon Wastburg. On retrouve ici divers élments de son roman précédent et pourtant on est aussi dans tout autre chose. Exit la fantasy et bienvenue dans le roman d’anticipation, une SF crédible dans un futur pas si lointain. Nous sommes à Moscou, et ici la vie est dure pour presque tout le monde, les combines diverses plus ou moins illégales permettant aux gens de survivre dans un contexte politique flou et troublé plein de corruption. Ici les ambulances des compagnies privées volent (plus ou moins bien) pour se porter au secours des gens et les amener à l’hôpital au besoin ; les urgentistes sont face à la misère sociale et humaine, mais tentent de faire leur buerre là-dedans car eux aussi doivent payer leurs factures. Manya et Vinkendi sont un duo d’urgentistes travaillant ensemble depuis des années lorsque leur patron leur met dans les pattes le jeune Mehoudar qui a débarqué en ville récemment. D’intervention en intervention, le trio va nous faire découvrir ce Moscou futuriste et inventé mais crédible, nous laissant voir entre les urgences médicales les fils de diverses intrigues politiques et économiques en toile de fond. Continuer la lecture de Sovok

Les 81 Frères 

livre-les-81-freresAttention, billet copinage en vue puisque Romain d’Huissier est un collègue auteur de jeux de rôles avec qui j’ai travaillé sur Capharnaüm. Voilà, ça c’est dit.

Les 81 Frères est un roman rapidement lu qui nous entraîne dans un Hong Kong romancé et parallèle où fantômes, esprits, démons, dragons et dieux existent vraiment, vivant en général au milieu des Hommes sous des formes plus ou moins discrètes. Ils ont leurs plans, leurs conflits et tentent en général de garder profil bas. Mais parfois ça dérape et là interviennent les fat si, des sortes d’exorcistes usant de techniques traditionnelles (arts martiaux, décoctions, rituels, etc.) et modernes (armes à feu, GPS, et autres) qui s’occupent de gérer le bordel que certains esprits sèment dans le coin. Notre héros est Johnny Kwan, l’un de ces tout bons exorcistes, et on le suit dès l’ouverture du roman sur la piste d’un esprit pas à sa place. Après cette petite mise en jambes, on va plonger avec lui au sein d’une machination de grande ampleur risquant de détruire une bonne partie du monde tel qu’on le connaît. Le tout partant bien évidemment sur une simple affaire qui ne devait pas poser trop de problèmes (oui oui les fameux plans qui doivent se dérouler sans accroc, un classique).

Continuer la lecture de Les 81 Frères 

Même pas mort

concours-meme-pas-mortJ’avais beaucoup apprécié Janua Vera et Gagner la Guerre de Jean-Philippe Jaworsky (même s’il y a un peu de copinage là-dedans puisque le monsieur a beaucoup fréquenté les mêmes forums rôlistes que moi). « Même pas mort » n’est pas du tout lié aux deux précédents ouvrages puisque l’on est là non seulement sur une toute autre saga (il s’agit du 1er tome d’une série intitulée « Les Rois du Monde »), mais carrément dans un autre univers. Je dois dire que je ne suis de loin pas aussi emballé ici. D’entrée de jeu, on est plongé dans un monde qui semble construit, solide, avec ses peuples et ses tribus qui se mêlent en luttes et alliances depuis des siècles, et on y suit les pas de ce Bellovèse, descendant de roi, combattant qui a reçu une blessure mortelle sans être mort, et qui doit trouver une explication à tout cela. Après un premier chapitre très cryptique et un peu étrange, le bouquin revient en plusieurs étapes en arrière, avec des flashbacks engoncés les uns dans les autres, on va remonter le temps avant d’avancer de nouveau, on va passer par différentes étapes de la vie de notre héros pour le comprendre. Parce que oui ce bouquin est une suite de petits événements arrivés à Bellovèse, mais sans grande ampleur pour la plupart, on parcourt sa jeunesse, on le voit se construire, mais c’est un peu tout. Les ficelles de l’ensemble ne semblent pas vraiment se tenir entre elles, on ne voit pas trop l’intérêt de tout cela, le lien avec la situation actuelle, on a sur ces 464 pages une sorte d’introduction pour situer le personnage de Bellovèse. Et 464 pages de mise en bouche, c’est un peu long. Alors oui il y a des épisodes sympas à lire, il y a pas mal de passages prenants, mais qui auraient convenu aussi en nouvelles séparées plutôt que d’en faire une longue histoire où leur poids dans le développement narratif et dramatique est très léger. Et c’est vraiment dommage, parce que je pense que l’auteur a bien de bonnes idées là-derrière, sur ce qu’il compte faire de tout cela, mais là c’est difficile. Franchement, le tout début, le premier acte, m’a quasiment fait tomber le livre des mains tellement on ne voit pas d’où on vient ni où on va. La deuxième partie nous en donne un peu plus, mais ensuite, finalement il y a bien peu de choses qui font avancer le schmilblick. Continuer la lecture de Même pas mort