Lovecraft Country

Dans les années 50, au cour d’une Amérique pas super ouverte aux gens de couleur, un jeune homme noir embarque une amie d’enfance et on oncle dans un road trip pour aller retrouver son père qui ne donne plus signe de vie. Ils vont se retrouver plongés dans une aventure complètement folle pleine de monstres et de trucs bizarres, liés à l’histoire familiale du héros.

Cette série m’a vraiment éclaté. Mais c’est complètement barré et destiné à un public averti. On a du sang, des monstres, du sexe, des démembrements, c’est violent, crû, direct, brutal et pas politiquement correct. Ça dénonce avec brutalité le racisme et des attitudes que l’on trouve sans autre dans l’Amérique d’aujourd’hui (on sent le producteur Jordan Peele qui a réalisé Get Out et Us). C’est un gros mix assez fou qui reprend certes Lovecraft (comme le titre l’indique) mais aussi tout plein d’autres éléments de la pop culture. Et malgré cela, malgré cette grosse salade, le truc reste digeste.

Au casting, on a une bande d’acteurs en grande forme qui donne corps à des personnages hauts en couleurs. Par exemple Jurnee Smollett-Bell (Birds of Prey), Jonathan Majors (Da 5 Bloods), Courtney B. Vance (Law & Order, Flash Forward, La Momie,…), Wunmi Mosaku (Citadel, The End of the Fucking World, His House), Abbey Lee (Mad Max Fury Road), Jamie Chung (Sucker Punch), Michael K. Williams (The Wire, The Purge 2) ou Jordan Patrick Smith.

Une série vraiment bien, très sympa à regarder, partant dans plein de sens et complètement hallucinée, violente et gore à souhait. Défoulant et plaisant. J’aime. Je conseille.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.