Birds of Prey (and the Fantabulous Emancipation of One Harley Quinn)

Harley Quinn s’est séparée du Joker et se débrouille seule. Plus ou moins bien. Mais quand le reste de la ville apprend qu’elle n’est plus sous la protection du Prince du Crime, de nombreuses personnes se rappellent qu’ils aimeraient bien se massacrer gentiment la psychopathe aux couettes. En particulier le plus gros baron du crime de Gotham. L’ancienne psy va devoir faire avec quelques alliées de fortune pour se protéger et reprendre du poil de la bête.

Malgré son échec et ses mauvais aspects, Suicide Squad avait au moins eu le mérite de révéler à quel point Margot Robbie pouvait bien tenir le rôle de Harley Quinn. Avec son succès auprès des fans, le studio a décidé d’y aller de son film centré sur elle. Ce Birds of Prey met donc en avant un personnage féminin fort entouré d’autres personnages féminins, le tout réalisé par une femme, Cathy Yan, le tout piloté sur une idée de Margot Robbie, bien placée à la production, et soutenant vraiment son personnage (un film très féminin donc comme cela commence à se faire, par exemple avec Wonder Woman ou Captain Marvel). Le film s’avère bien plus sympa que Suicide Squad. Attention, c’est pas un grand film, mais c’est un vrai divertissement sympa, qui ne cherche pas à péter plus haut que son cul, et qui remplit le contrat avec ses scènes d’action et son humour décapant. Harley est barrée, colorée, et le film lui ressemble. On y parle bien entendu féminisme et émancipation de la femme, lutte contre le patriarcat, et autres problèmes de société ; mais sans se prendre la tête avec des positions trop littéraires ou réfléchies. Le film joue sans retenue la carte de l’action délirante et des pétages de plombs improbables de son héroïne.

Donc Margot Robbie (Once Upon a Time in Hollywood,…) retrouve avec plaisir son rôle d’ancienne psy coincée qui se lâche, d’autant plus qu’elle n’est plus à la botte du Jocker. Elle est entourée par un petit groupe très sympathique avec Mary Elizabeth Winstead (Die Hard 4 et 5, Death Proof, Scott Pilgrim, The Thing, Swiss Army Man, 10 Cloverfield Lane, Gemini Man,…), Jurnee Smollett-Bell, Rosie Perez, et Ella Jay Basco, tandis que l’opposition prend les traits de Chris Messina et Ewan McGregor (Petit meurtre entre amis, Trainspotting, Velvet Goldmine, Le Veilleur de Nuit, Star Wars, Les Chèvres du Pentagone, Jack le Chasseur de Géants,…). Une belle équipe qui se donne à cœur joie dans des rôles bien marqués.

Je me suis bien amusé avec ce film. Il a ses bons moments, et est doté d’un bon sens de l’humour. Un bon divertissement donc.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.