Us

Une famille paisible et tout-à-fait banale en vacances au bord de la mer. Tout va bien. L’occasion de passer des moments ensemble. De se retrouver. De changer d’air. Mais voilà que débarque une autre famille. Des gens qui leur ressemblent beaucoup. Sans être comme eux non plus. Des gens bizarres qui vont se faire envahissants. Et là débutent les ennuis.

Il vaut mieux ne pas trop en savoir pour aborder ce deuxième long-métrage de Jordan Peele, tout comme pour le précédent Get Out , et se laisser plonger dedans en découvrant le contenu ; après le succès critique et public de ce dernier, le monsieur était attendu au contour, c’est le moins que l’on puise dire. Et il réussit à nous surprendre tout en gardant certains éléments de la recette qui a fait le succès du précédent. Une situation tout-à-fait normale qui vire au suspens, la tension, la violence, le tout avec des personnages un peu perdus là-dedans qui vont comprendre ce qui se passe (en partie du moins) dans un dernier acte tendu du slip. Avec une dose de critique sociale par-dessus. Et le tour est joué, la magie opère. On sent qu’on est chez le même cinéaste et pourtant ce n’est pas du tout le même film. Peele pose donc son empreinte, donne son style, se montre comme un vrai créateur, mais il pousse plus loin dans le domaine du film qui fait peur et qui saigne, Us est un film très brutal qui ne se destine pas à tout le monde. On a ici une très belle réussite pour ce qui est de l’ambiance posée, et ce dès la scène d’ouverture. On a une progression dans la tension avant que les choses ne se déchaînent et qu’une dose de violence crue ne débarque. Il y a un vrai rythme bien posé, avec ses respirations bienvenues entre des scènes de plus en plus nerveuses et tendues ; les révélations brutales de la fin sont amenées d’un coup, assommant soudainement avec une explication surprenante, le tout étant encore relevé d’un twist final solide. On a des personnages bien pensés. Et puis une qualité de mise en scène de très bonne facture, avec de très beaux plans, des choix de couleurs qui passent bien.

Le film est emmené par des acteurs qui se donnent à fond, en particulier avec ces double rôles pas simples à tenir. A commencer par Lupita Nyong’o (Black Panther,…), à la fois magnifique et badass, à la fois si douce et si dure. A ses côtés, le massif et impressionnant Winston Duke (Person of Interest, Black Panther,…) lui aussi très bon, la jeune Shahadi Wright Joseph, incroyable à la fois si mignonne et si flippante, ou encore le petit Evan Alex, complètement dingue aussi. A eux quatre, ils portent l’essentiel du film, et leurs performances sont vraiment très fortes. On peut encore citer les participations , efficaces elles aussi mais moins marquantes, de Yahya Abdul-Mateen II (Baywatch, Aquaman,…), Anna Diop (Titans,…), Elisabeth Moss (Mad Men, The Handmaid’s Tale,…), ou encore Tim Heidecker.

En plus de son histoire solide, de sa réalisation franchement réussie et de ses acteurs au taquet, le film se permet de soulever quelques thématiques intéressantes. Un de ses points centraux est la question de la dualité, dualité des gens, des personnes, qui sommes-nous au fond et qui donnons-nous l’impression d’être, est-ce que l’on n’est qu’une façade montrée au monde…? Mais surtout Us porte sa critique sociale ; là aussi sous forme de la dualité entre la société aisée pour qui tout va bien, la vie est belle et tout roule, et les gens que l’on veut cacher, des pauvres, des proscrits, des gens différents, ceux que l’on ne montre pas.

A noter encore que Jordan Peele a puisé son inspiration dans un ancien épisode de La Quatrième Dimension ; ça tombe bien, vu qu’il est à la production du renouveau récent de cette série.

Us est un très bon film. Violent, horrifique, brutal, mais très bon. J’ai passé un excellent moment à le regarder, et j’étais complètement embarqué dans le truc. Peele confirme ici ses qualités de cinéaste (scénariste comme réalisateur) et j’attends de pied ferme sa prochaine création. En attendant, si vous ne l’avez pas encore vu, je vous conseille chaudement ce film.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.