Le jardin de Frankee

François Vé n’est pas seulement le prof de musique de mon fils, c’est aussi un auteur-compositeur-interprète assez talentueux…

Après un premier album (La Saison des trèfles) que je n’ai jamais vraiment écouté, si ce n’est 2-3 titres de-ci ce-là, je me suis intéressé un peu plus à son univers musical à force de le rencontrer en amenant mon fils à son cours d’éveil musical. François Vé a cet air de l’artiste qui vit dans un autre monde, décalé, décoré, poétique, bucolique, voir attendrissant. Quand est sorti son nouvel album, Le jardin de Frankee, on l’a donc acheté (et fait dédicacer pour notre fils). Quelle agréable surprise de rentrer dans ce monde.
On est là dans un domaine chanson-folk-songwriting. C’est pas le genre qui explose les tympans, oh non. On découvre un esprit poétique justement, comme je m’y attendais. François nous entraîne à la découverte de petits moments de la vie, des choses simples, des fruits et de l’amour. Léger mais pas niais. Gai mais jamais naïf. Son univers est un doux tourbillon de sensations légères et agréables. La voie presque fragile de François est portée par des arrangements complets, de haute qualité. Une instrumentation très agréable, suffisamment variée pour maintenir l’intérêt tout au long de l’album, sans cependant jamais quitter un style qui lui devient propre. François Vé a monté là un bel album, un petit morceau de bonheur. J’attends avec impatience les concerts agrémentés de films et de visuels…

Une réflexion au sujet de « Le jardin de Frankee »

Laisser un commentaire