Résultats des Démiurges en Herbe

Ca y est, les résultats finaux de cette deuxième édition sont tombés.

Pour rappel, Démiurges en Herbe, c’est un concours de création de jeu de rôle sur un thème précis en un temps donné. Après une première année sous le sigle de « réseau(x) titanesque(s) » en une semiane, les auteurs avaient cette année en ligne de mire « masque(s) et reflet(s) » et cette fois en deux semaines. Attirés par les superbes lots de nos partenaires, 50 fous furieux se sont inscrits. 30 jeux rendus. 3 au final rejoindront les 2 premiers de l’année passée pour une édition en recueil à la BAP. Je me répète, mais la lecture, en tant que membre du jury, de ces jeux a été un pur bonheur. Il y avait beaucoup, cela a pris plus de temps que prévu, mais cette expérience a été très intéressante et enrichissante. Je voulais juste revenir sur les trois vainqueurs…
Les Masques-Tombes d’Olinmar nous présente une univers médiéval-fantastique, mais bien loin des sentiers battus. Peuples étonnants et questions environnementales (gestion de la ressource eau) sont au programme. J’ai carrément craqué pour l’ambiance un peu steampunk mêlée de mysticisme. Le texte, bien que limité par le règlement du concours à un certain nombre de signes, amène suffisamment bien les nombreux éléments originaux pour ne pas perdre le lecteur, et le scenario proposé permet d’aborder divers aspects de l’univers. Niveau système de jeu, je ne suis pas convaincu par le diceless employé. Mais la partie sur la magie m’a fait très forte impression avec ses runes.
Le Cauchemar de Marty nous entraîne dans l’inconscient de Marty, un fou enfermé en asile dans l’esprit duquel différents éléments se combattent et s’allient pour s’assurer de dominer la personnalité. Les joueurs incarnent donc tous un trait de personnalité différent de Marty, et vont rencontrer dans un environnement étonnant les souvenirs et autres traits du fou. jeu très dérangeant et vraiment particulier qui nous entraîne dans un monde complètement étranger. A mon avis, un jeu pas facile d’accès mais qui peut donner des résultats impressionnants avec des joueurs et des MJs motivés.
Dogson’s Creek est à mon avis un truc très expérimental aussi. Quelque part plus proche de la nouvelle interactive que du vrai jeu de rôle. Tout est présenté via des nouvelles d’introduction de quelques personnages qui sont ceux que l’on incarnera en partie. Le jeu se veut à ce niveau-là très dirigiste, même si la situation découverte peut amener pas mal de méthodes de résolution. Très intéressant probablement comme ambiance… Curieux et prenant. Difficile d’en dire plus sans révéler tous les secrets.
En gros, trois jeux bien différents font ce palmarès. Ils montrent bien la diversité de la production sur ce concours et la créativité des auteurs. Je me réjouis de les voir retravaillés et inclus dans un bien bel ouvrage que ForgeSonges aura à coeur de mener à bien avec la BAP.

Laisser un commentaire