Wall-E

Et voilà pour le nouveau petit bijou de Pixar

Oui, j’ai bien écrit « petit bijou ». Ce film est une franche réussite. Bon, OK, c’est Pixar, et depuis Toy Story, je suis fan… N’empêche que là, c’est une claque énorme.
Wall-E, c’est l’histoire de ce petit robot resté pour nettoyer la Terre pendant que les humains attendent dans l’espace de rentrer à la maison. Leur voyage s’éternise, et notre robot reste tout seul pour tout faire ; seul avec son copain cafard, parce que l’on sait que les cafards résistent à tout. Wall-E, il collectione des trucs débiles laissés par les humains. Wall-E, il trouve même un jour une plante. Pis Wall-E il voit un jour arriver un énorme vaisseau qui dépose un nouveau modèle de robot tout beau, tout neuf, tout blanc, vachement moderne : Eve. De là va découler une histoire poétique mêlant amour, écologie, relations humaines et tout plein de beaux moments et de beaux sentiments. Mais sans gnangnan, sans sur-édulcoration du tout. Avec une justesse assez forte, Pixar aborde de grandes questions actuelles ; alors oui, les thèmes sont à la mode et on surfe sur la vague d’actualité : développement durable, dépendance aux nouvelles technologies, bref rien de vraiment neuf sous le soleil à ce niveau-là. Mais dans la manière d’aborder cela, ils ont fait très fort. Déjà parce que c’est abordé sous l’angle de robot, machines dont théoriquement sans sentiments. Et surtout (quasi) sans parole ; d’où un jeu fabuleux sur les expressions et les postures. Et Wall-E réussit à devenir d’un touchant absolument génial.
Je ne peux pas m’empêcher de rajouter un petit mot sur l’aspect technique du truc, absolument bluffant. Pixar place très très haut la barre du cinéma d’animation en 3D, avec des rendus spectaculaires. Textures et effets pyrotechniques sont d’un calibre énorme. Superbe.
Ah oui, comme d’habitude, Pixar nous gratifie d’un court-métrage en introduction, le genre de petite merveille dont ils ont le secret ; je ne regarderai plus jamais les tours de magiciens de la même manière…
En résumé, précipitez-vous sur ce petit bijou. Wall-E est un très très bon moment de cinéma…

Laisser un commentaire