On garde Broulis dans les pattes

Voilà, la décision du PLR est prise, Broulis ne fera pas partie des candidats à l’élection au Conseil Fédéral…Suite à la démission de Couchepin, le PLR devait présenter quelqu’un de valable et d’envergure. Pas que Couchepin soit valable (en dehors de ses coups de gueule contre Blocher, je ne lui ai pas trouvé grand chose de bon), mais il avait au moins de l’envergure et de la présence (même un peu trop) ; face à des candidats intéressants, le PLR devait mettre sur les rails quelqu’un de réellement solide. Et donc, on a la preuve par A + B que Broulis ne l’est pas. Ouf… Ca m’aurait fait peur de le voir à la tête de notre pays. Déjà à la tête de notre canton, il est très fort pour jouer au faux cul et se mettre pas mal de monde à dos avec des mesures impopulaires sur lesquelles il ne communique même pas correctement, ce qui pourrait aider à faire passer la pilule. Alors oui c’est presque dommage qu’on se le garde pour nous, parce que on va continuer à déguster avec ce « Monsieur-je-me-mets-à-tous-les-postes », c’est un peu notre hyper-président à nous, sur Vaud… un peu comme Sarko en France quoi. Il est sur tous les fronts avec une mauvaise foi inébranlable.

Je retiens quand même que oui, il a la bonne idée de redresser les finances cantonales. Mais à quel prix? Il est doué pour se mettre du monde à dos quand même ; enfin, one ne fait pas d’omelette sans casser des oeufs.

Bref, jusqu’aux prochaines élections cantonales, on va encore se le farcir en local…

Laisser un commentaire