Gossip : Music for Men

Gossip, c’était un peu ma révélation en live à Paleo… Du coup le disque a atterri dans ma besace dernièrement.Bon, OK le live m’avait scotché par l’énergie produite, l’étincelle, la flamme, y’avait vraiment un truc quoi. C’est clair que ça ressort moins en disque, mais cet album est très sympa. Quelque part entre le rock garage, le disco, la pop et la soul, on a un mélange détonnant. Ce qui prend tout de suite aux tripes, y’a pas à dire c’est la voix. Beth Diddo a du coffre (et pas que visuellement), elle en jette. La puissance est maîtrisée et permet de passer de la douceur à des envolées énormes, avec une sacrée tessiture qui plus est ; c’est aussi par là que passe le côté soul, cette voix ne dépareillant pas dans ce contexte.

Et derrière y’a la musique. Guitares, basse, claviers et batterie donnant tour à tour des sonorités bien rock qui s’accélèrent avec une énorme pêche (Heavy Cross, 8th Wonder, Vertical Rythm, ou encore Spare me from the Mold). Mais on sent d’autres influences telles que les 80’s, souvent présentes (le look du claviériste/guitariste mais aussi des titres comme Four Letter Word, Pop Goes the World ou Love Long Distance) et on se sent parfois presque chez les Pet Shop Boys, mais modernisés.

Les titres sont clairs, propres, le son est bon, le tout est bien produit, tout y est beau. Bref, un bon album, aux influences diverses et fort bien digérées. Pas que pur rock, bien que l’attitude soit très rock, cette galette est un bon coup de frais très sympa. Avec des morceaux qui vous entraîneront à vous trémousser, que ce sois en style disco ou en sautillant dans tous les sens…

Si on ajoute à cela l’engagement du groupe, que ce soit pour la cause homosexuelle, ou contre la tendance à la mode filiforme de notre société, je ne peux que conseiller Gossip.

Une réflexion sur « Gossip : Music for Men »

Laisser un commentaire