Shutter Island

A défaut de trouver le temps d’aller au cinema, j’ai lu le bouquin…

Avec toute la promotion autour du film Shutter Island, difficile de passer à côté. ben je suis désolé, mais je parle ici du livre. Celui de Dennis Lehane. Il faut dire que j’avais adoré le film Mystic River, tiré d’un roman du même auteur, et que du coup j’étais assez motivé en me disant qu’il savait poser de bonnes histoires (d’ailleurs faudra que je lise Mystic River un de ces quatre). Bref, pas de commentaire sur le film, que je n’ai pas vu…

Shutter Island nous raconte donc l’arrivée du marshall Teddy Daniels sur l’île éponyme où se dresse un hôpital psychiatrique pour délinquants très dangereux et complètement cinglés. Avec son nouveau collègue, ils doivent enquêter sur la disparition d’une patiente. Celle-ci a semble-t-il réussi à sortir seule de sa chambre fermée à clef de l’extérieur et à passer devant tout le monde pour sortir seule sur l’île où elle n’a pas été retrouvée. Bien sûr, les deux hommes flairent de suite le coup fourré et le complot. Détestant la mer (et coincé sur cette île), ne pouvant oublier sa femme décédée, sujet à de fortes migraines, malmené par une enquête difficile, Teddy va s’enfoncer avec son partenaire dans une ambiance sombre et sourde. Bouclée par une tempête monstrueuse, l’île devient un huis clos dont on veut sortir. Les éléments s’accumulent et le mystère s’épaissit au fil des pages pour former un véritable sac de noeuds, un vrai bon polar. Les deux hommes émettent les plus terribles hypothèses sur ce que peut cacher cet hôpital si particulier aux nombreuses zones d’ombre. La tension monte… Puis vient le twist final, impressionnant. Bien sûr, on peut l’avoir vu venir mais il est quand même solide, fort, et à l’encontre d’un happy end à deux balles. Waow.

Le bouquin est bien écrit (j’ai lu la VF pour une fois, et c’est elle que je vise), suivant la progression de Teddy et ses découvertes. On s’accroche au personnage, à ses émotions, à ses questionnements, à ses choix. Personnage qui souffre, pas un super-héros au-dessus de tout. C’est un être avec ses faiblesses qui nous est présenté. Et quelle ambiance. On peut facilement se prendre comme Teddy à suspecter pas mal de monde, à voir des complots partout, à remettre tant de choses en question. Jusqu’où? Et bien on le suit jusqu’au bout… tout au bout. Dans ce fameux twist final.

Alors c’est clair que maintenant le film me prendrait probablement moins puisque je connais le fin mot de l’histoire. Du coup je pense attendre le DVD. Mais je suis quand même curieux de voir comment Scorsese a pu rendre l’mbiance glauque du truc. ca doit être sympa.

Bref, Shutter Island est un très bon thriller, un polar, une enquête. Ca se lit vite, c’est prenant, et c’est vraiment tordu. J’aime.

Une réflexion au sujet de « Shutter Island »

Laisser un commentaire