Archives par mot-clé : thriller

Fées, weed et guillotines

Bon OK là clairement c’est ce titre écrit en très gros caractères sur la couverture qui m’a attiré, ça avait l’air bien barré. La quatrième de couv avec son ambiance de fantasy urbaine a bien aidé le mouvement d’achat. Et la bio de l’auteur, rien de moins que le chanteur/parolier de Ludwig von 88, a fini d’enfoncer le clou. Hop dans la besace donc. Et la lecture a été tellement agréable que les autres bouquins du monsieur figurent d’ores et déjà sur ma wishlist (avec des titres aussi bons que « Le club des punks contre l’apocalypse zombie » ou « Celle qui n’avait pas peur de Cthulhu », ça fait envie). Continuer la lecture de Fées, weed et guillotines

Made in France

« Ce film a été tourné avant les attentats de janvier 2015 ». Voilà le panneau qui ouvre le film Made in France, et on a là toute une polémique qui s’est vite installée. Car s’il dépeint une cellule terroriste islamiste qui met en place des attentats à Paris dans la même veine que ceux qui se sont déroulés dans la réalité, le film n’a rien d’un appel au terrorisme, bien au contraire (dès le début, la position du réalisateur est transposée dans les mots de Sam séparant clairement l’Islam du terrorisme). Mais voilà, comment communiquer sur un film avec ce sujet dans le contexte de l’époque? Du coup, avec des campagnes d’affichage annulées, une sortie finalement uniquement en vidéo et pas en salles, le film n’a eu qu’un impact limité. Alors que ce qu’il montre et dénonce mériterait une meilleure visibilité. Mais oui, je comprends la difficulté de communiquer sur un film tel que celui-ci. On marche sur des œufs là, des fragiles en plus, avec des grosses chaussures. Continuer la lecture de Made in France

Happy Death Day

Ce film, traduit en français par Happy Birthdead, part sur une idée sympa de mêler « Groundhog Day » et le slasher/teen movie. En soi, il y aurait même eu de quoi faire. Le principe d' »Un jour sans fin » a été vu et revu, repris à différentes sauces (Edge of Tomorrow, Source Code, par exemple mais aussi la série Day Break), et peut donner des résultats de qualité très variable. Ici on suit une étudiante lambda à l’université qui se fait assassiner… et se réveille tout de suite pour revivre la même journée. Elle a beau tenter d’y changer quelque chose, le tueur est toujours fidèle au rendez-vous et réussit toujours à la massacrer, de différentes manières. Les événements se répètent, elle influe dessus pour en changer certains. Petit-à-petit elle va tenter de découvrir l’identité et le mobile de son assassin pour s’en débarrasser. Continuer la lecture de Happy Death Day

Ne le dis à personne

Harlan Coben est un auteur de polars assez connu avec pas mal de livres à son actif, mais je ne l’avais pas encore lu. J’ai eu la possibilité de me jeter sur « Ne le dis à personne » et je dois dire que j’y ai trouvé un grand plaisir. On y suit les pas de David Beck, fou amoureux de sa femme (et c’est réciproque) qui va vivre un drame lorsque cette dernière est assassinée par un serial killer. Huit ans plus tard, toujours en souffrance, n’ayant pas pu refaire sa vie, Beck reçoit un étrange e-mail anonyme avec un lien vers une webcam en direct ; il y découvre le visage de sa femme dans la rue, toujours vivante. Il va bien entendu tout mettre en œuvre pour la retrouver et comprendre ce que cache toute cette histoire, se retrouvant embarqué dans une machination sordide qui va très vite laisser une traînée de cadavres. Traqué, Beck ne pourra plus prendre de repos avant d’avoir mis au clair les rouages de ce complot. Continuer la lecture de Ne le dis à personne