Transformers 2

Déjà dans le 1er opus, on voyait que le budget scénario était passé visiblement à l’arrière-plan du budget effets spéciaux. Ca claquait bien et on en prenait plein la gueule. Pis comme souvent, les suites poussent plus loin. Donc ici lus de robots, plus de bastons, plus d’effets spéciaux… et par la loi de l’inversément proportionnel, le scénario fait le trajet inverse. Ce Transformers 2 : Revenge of the Fallen débute avec des humains alliés aux autobots pour traquer les derniers decepticons sur Terre. Et hop, bien entendu on va aller réveiller le super chef des grands méchants qui n’aura plus qu’une envie : mettre la pâtée à Optimus Prime et anéantir la Terre. Et là, magie du cinéma oblige, on découvre que tout est lié, que l’histoire de ‘automobile et de l’aviation, mais aussi les pyramides et tous les peuples anciens, tout est lié, oh que c’est beau. Mais bon, ici le scénario n’est pas plat comme dans le premier, non ici il est tordu et plus improbable encore, mal foutu, mal raconté, bordélique. A cela on ajoutera que plusieurs bastons deviennent carrément illisibles parce que trop de robots tue le robot et qu’on ne voit plus qui est qui. On a en plus des robots particulièrement insupportables, dont le duo des jumeaux théoriquement élément comique de service mais plutôt un pur échec. Pis bon c’est sans compter avec le jeu d’acteurs râté. Bref, ce film est un échec, un plein de nawak, ayant réussi à foutre en l’air le peu de choses qui étaient encore sympas dans le premier…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.