Les Gardiens Célestes

Retour à Hong Kong sur les pas de Johnny Kwan dans ce tome clôturant avec panache la trilogie des Chroniques de l’Étrange, après Les 81 frères et La résurrection du Dragon. On retrouve avec plaisir notre fat-si, combattant émérite et connaisseur des arts spirituels, exorciste réglant les problèmes d’ordre surnaturels émergeant dans la cité. Dans les précédents ouvrages, il avait plongé, avec ses alliés, au sein d’une conspiration de grande ampleur menaçant non seulement Hong Kong et la Chine mais potentiellement le monde entier. Romain D’Huissier remet le couvert pour boucler cette intrigue de manière épique.

Je vous renvoie volontiers aux deux billets évoqués ci-dessus des précédents tomes, car on retrouve cette ambiance qui m’éclate complètement de fantasy urbaine dans une Hong Kong partagée entre modernité et tradition, entre technologie et mysticisme. On retrouve avec joie le contexte prenant, super visuel et qui fait naître plein d’images dans la tête pendant la lecture. Lecture encore une fois très agréable grâce à une écriture fluide et bien posée. Les éléments particuliers de contexte sont bien amenés et présentés de manière à être compréhensible. On sent l’amour de l’auteur pour l’Asie, pour cette ville, en particulier jusque dans les détails des plats à moult reprises.

Le livre nous sert un menu large et bien équilibré d’action, d’enquête, de suspens, d’humour, de sentiments, avec même une belle dose d’émotions dans le grand final. De petits clins d’œil rigolos par endroits même.

Un bouquin passionnant, prenant, que j’attendais depuis que j’ai tourné la dernière page du précédent volume. Franchement, cette trilogie mériterait amplement une adaptation ciné ou en série, tellement le côté visuel est développé et que l’on imagine les scènes avec bonheur. On a un côté très cinématographique dans l’aventure. Le premier livre avait des enjeux un peu légers et une intrigue un peu simple, mais le plein talent de l’auteur s’est démontré dans les deux suivants. Et pourquoi pas une adaptation en jeu de société aussi (jeu de rôles sans doute mais pourquoi pas un autre type de jeu aussi) ; ou en jeu vidéo (putain un Witcher-style dans cet univers, je kifferais méchamment). Bref, des envies de voir l’univers se développer encore, parce que vraiment j’ai adoré y vivre durant ces centaines de pages.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.