Atom[ka]

Cela faisait un moment que j’avais mis ce roman sur ma wishlist, sans doute suite à un commentaire élogieux vu sur le web ou les réseaux sociaux et qui m’avait donné envie de le lire. Voilà donc comment j’ai découvert l’écriture de Franck Thilliez, et j’ai beaucoup aimé.

On a à la base un corps découvert dans un congélateur. La brigade criminelle de Paris se lance sur l’affaire, en particulier un duo de flics qui forme aussi un couple. Ils vont vite se rendre compte qu’il y a pas mal de choses bizarres là-dessous, que tout cela est lié à la catastrophe de Tchernobyl. Sans compter la résurgence du passé du héros, un passé qu’il souhaiterait ne plus revoir. Un sacré panier de crabes pour un bouquin prenant.

Pour ma part, j’ai choppé celui-ci de Thilliez parce que c’est celui dont j’avais entendu parler. Il m’aurait presque fallu commencer dans l’ordre avec le cycle complet des deux flics en question. Les deux ont eu droit à des romans rien qu’à eux avant de travailler ensemble et de se lier. On peut parfaitement lire Atom[ka] sans avoir lu les précédents, l’intrigue est là. Et les références aux intrigues passées sont suffisamment bien expliquées pour que l’on s’y retrouve. Mais en fait presque trop bien expliquées, car du coup je me suis fait spoiler les bouquins précédents. Ce qui est dommage car j’aime beaucoup l’écriture de Thilliez et que j’aurais bien aimé en découvrir davantage. Mais du coup si je connais déjà ce qui s’est passé, ça risque de perdre pas mal d’intérêt. A voir.

En tout cas, ce bouquin est une réussite avec une enquête qui révèle petit-à-petit ses multiples couches de mystères. Le rythme est tendu, soutenu, on a vraiment envie de tourner la page, de lire le chapitre suivant, pour voir ce qui arrive, pour plonger avec nos deux héros au fond de l’affaire. Et le fond, il est glauque. Sombre. Dur. Violent. Brutal. On touche aux trucs les plus affreux que l’être humain puisse envisager. Les thèmes abordés sont réellement difficiles. Expérimentations diverses, meurtres, secrets scientifiques tordus, il y a de quoi frissonner. L’imagination diabolique de l’auteur est impressionnante. Et aussi sa documentation ; je n’ai pas été vérifier les références dans le détail, mais on sent un vrai travail de recherche sur pas mal d’aspects.

Et puis il y a ces personnages, avec leur passé sombre, leurs zones d’ombre, leurs défauts, leurs faiblesses. notre duo est passé par de grandes difficultés et cela se sent. Ils ont roulé leur bosse et disposent ainsi d’une profondeur qui fait plaisir.

Un excellent thriller donc, prenant, tendu et rythmé, qui sait tenir le lecteur en haleine. Comme on dit par chez nous dans la langue de Molière, un vrai pageturner, avec de bons cliffhangers. Je recommande.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.