Sorceleur – Le Sang des Elfes

Ma découverte de l’univers de Witcher/Sorceleur a eut lieu avec le premier jeu vidéo sur mon PC il y a déjà pas mal d’années. Sans être jamais allé au bout, je me souviens d’avoir pas mal apprécié le truc. Comme j’avais entendu dire que les bouquins étaient très bons, j’avais tenté le coup avec Le Dernier Vœu, estampillé numéro 1 de la saga chez Bragelonne ; et je n’avais pas été franchement transcendé, tombant sur ce que je trouvais être de la fanatsy assez classique avec une série de nouvelles reprenant en gros un chasseur de monstres confronté à des bestioles tirées de mythes et légendes assez connus, rien de vraiment prenant. Mais cela ne m’a pas empêché de plonger dans le jeu The Witcher 3 avec délice. J’y ai découvert une univers solide, riche, complexe, très intéressant, confirmé dans le jeu de rôles officiel. Et en parralèle on continuait à me dire que les bouquins étaient très bons. En me renseignant j’ai découvert qu’il y avait bien ces quelques recueils de nouvelles mais que surtout il y avait une saga suivie, débutant réellement au tome 3 chez Bragelonne, Le Sang des Elfes. Et voilà comment j’ai plongé dans l’intrigue de Geralt, Ciri et les autres.

Alors autant le dire tout de suite, ce livre est une grosse introduction. L’auteur pose ses éléments, met des choses en place, nous présente les intrigues, et nous laisse au final bien sur notre fin pour aller direct acheter la suite. Les principaux personnages sont tous au rendez-vous, il se passe 2-3 choses, mais surtout on pose des questions, genre qui est vraiment Ciri, qu’a-t-elle de si important, pourquoi ce lien avec Geralt, pourquoi tout le monde veut la récupérer, etc? Tout cela combine des éléments de politique et de complots divers. En effet, le monde du Sorceleur prend de l’ampleur, par rapport au premier bouquin que j’avais lu.

Alors bon c’est de la fantasy sympathique, pas de si haut niveau que ça mais pas dans le bas du panier non plus. C’est plutôt bien écrit (ou du moins traduit), on sent que l’auteur a pas mal d’idées et qu’il va nous développer un truc solide derrière, mais j’ai déjà été plus emballé. Ça se laisse lire, c’est sympa. Reste que je prendrai sûrement la suite un de ces quatre, pour voir s’il s’y passe un peu plus de trucs. Et pour avoir des réponses…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.