Rival Sons aux Docks

Un concert très attendu que celui-ci (qui se jouait d’ailleurs à guichets fermés). Je vous avais dit tout le bien que je pensais de RIval Sons ici et. Du coup je me réjouissais beaucoup de les voir en live. Et si déception il y a eut, ce n’est pas dû à la qualité du show ou de la musique, c’est plutôt à cause d’un trop peu. J’y reviens plus en détails.

Quand Rival Sons débarque sur scène, c’est sous un tonnerre d’applaudissements pour entamer leurs arrangements toujours réussis de riffs de guitare qui claquent portés par une section rythmique solide avec cette voix incroyable qui se pose dessus. Des titres aux mélodies imparables qui transmettent une belle énergie à un public conquis d’avance. Alors oui le groupe n’est pas du genre très communicatif (après le récent concert de Frank Carter c’est un peu le jour et la nuit), ils alignent les titres sans un mot. Mais avec un professionnalisme qui impressionne. Avec une précision dingue. On savait déjà sur album que Jay Buchanan restera dans les esprits comme l’une des grandes voix du rock et que Scott Holiday mérite un beau statut de guitar hero. Les voir jouer sur scène confirme cela et ajoute que Dave Beste à la basse et Michael Miley à la batterie sont des musiciens de tout bon niveau également. J’ai vraiment été impressionné.

Oui mais voilà il y a eu ce couac. La voix de Jay qui lâche petit à petit. Trop forcé? Coup de froid? Difficile à dire. Mais le thé pris sur scène n’y fera rien (ou si peu). Malgré cela, le groupe continue, on voit le chanteur souffrir. On sent les sons devenir rocailleux et certaines envolées s’essouffler. On zappera quelques chansons parmi les plus épiques. Et finalement ils devront rendre les armes et abandonner la mort dans l’âme (ça se lisait sur leurs visages). Jay aura essayé au mieux d’aller le plus loin possible. Alors bon on a quand même eu 1h15 de show incroyable, mais j’aurais aimé continuer encore et encore.

En première partie, on a eu droit à The Last Internationale, des new-yorkais super-motivs avec une chanteuse-bassiste incroyable et un guitariste surexcité. Ils ont démontré en un très court set leur talent pour des compositions efficaces aux riffs percutants. Et puis la voix de la chanteuse est vraiment terrible. Un groupe à suivre, très engagé politiquement et environnementalement. J’aime.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.