Pokémon : Détective Pikachu

Je ne suis pas vraiment un grand connaisseur de Pokémon. Ma fille un peu plus vu le nombre de cartes que les gamins se trimballent et s’échangent à la récré. Du coup j’ai atterri sur ce film avec un minimum de connaissances de quand quoi comment. Je dois dire une chose : c’est très nettement moins mauvais que prévu.

Tim apprend le décès de son père, détective dans une ville où Humains et Pokémons vivent ensemble dans une forme de cohabitation un peu unique. Arrivé sur place dans le but d’expédier les affaires rapidement, le jeune homme se retrouve embarqué sur l’enquête que son père menait quand il a disparu, accompagné du Pokémon de ce dernier, un Pikachu qui parle ; enfin, seul Tim peut le comprendre et communiquer avec lui. Les deux partenaires vont se retrouver bien entendu mêlés à un gros complot de derrière les fagots.

Le film sert vraiment à vendre un peu plus la fructueuse licence Pokémon. On y compte des bestioles bizarres par centaines, et les fans y trouveront sûrement plein de références que je ne pouvais pas saisir. C’est assez surprenant de découvrir ce design »réaliste » des Pokémons, certes réalisés en CGI mais très bien intégrés aux décors et aux prises de vue. Techniquement, le film claque pas mal. En particulier avec Pikachu, très bien réussi et franchement tellement trop chou. Après, faut pas attendre beaucoup plus du film. Certes ma fille a bien plongé dedans et était tendue quant à la conclusion, prise dans le suspens. Pour ma part, les trucs étaient un peu gros, avec des ficelles genre câbles de téléphériques et des « oh ben ça alors » par kilos. Mais bon le tout est plaisamment rendu avec des personnages sympas alors on se laisse quand même embarquer. Le réalisateur Rob Letterman (Monstres contre Aliens, Chair de Poule,…) nous montre de jolies images et quelques scènes franchement pas dégueux. Rien d’extraordinaire non plus mais loin d’être mauvais aussi.

Le héros est campé par Justice Smith (Jurassic World Fallen Kingdom) qui s’en sort pas trop mal. A ses côtés, d’autres acteurs qui font le job sans vraiment marquer non plus : Kathryn Newton, Bill Nighy (Underworld, Hot Fuzz, Harry Potter,…), Ken Watanabe (Inception, Godzilla,…), Chris Geere ou encore Suki Waterhouse (Assassination Nation). Et puis il y a cette performance de Ryan Reynolds (Buried, The Voices, Deadpool, Life, Hitman & Bodyguard,…) en Pikachu qui parle (parfois même un peu trop ou pour dire trop de conneries).

On a donc un film familial qui détend, avec quelques bons mots, un ou deux gags sympas et ses quelques scènes agréables. Le scénario reste plat et sans grande surprise, et les personnages sont quand même parfois pas mal clichés (sauf Pikachu qui est au top). Mais ça reste sympatoche et ça se laisse voir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.