Bloodshot

Un super-soldat combattant américain qui délivre des otages du bout des doigts, qui démonte des groupes entiers avec son petit fusil tout seul, un vrai bourrin qui réussit super bien. Jusqu’à ce que l’on s’en prenne à sa femme, et là il devient fou furieux et ça ne va pas être simple de l’arrêter. Sauf qu’en fait c’est un soldat nanotechnologiquement modifié capable d’actions surhumaines et guidé par des gens cherchant à éradiquer des méchants dans le monde… à moins que quelque chose ne se cache là-derrière.

Bon ben alors soyons clairs, Bloodshot est un pur film d’action sans rien d’autre derrière. Bourrin, rythmé, poussant les délires d’action et de scènes invraisemblables très loin, il n’est pas compensé par son scénario. L’histoire est ultra classique, sans retournement de situation ni surprise quelconque. Le réalisateur Dave Wilson transpose ici sur grand écran un comics que je ne connaissais pas, et il ne lui donne pas une grande ampleur. Alors oui il a quelques scènes épiques qui rendent très bien, de jolis choix de couleurs par moments (je dois dire que la scène de baston dans le tunnel ou celle de l’ascenseur en jettent quand même). Mais ça s’arrête un peu là, dommage. Il permet juste à Vin Diesel (xXx, Pitch Black, Chroniques de Riddick, Fast and Furious,…) de se donner en spectacle en gros bourrin de service. A noter que la violence un peu brutale par moments en fait un film non-familial.

A part 2-3 scènes qui en jettent, ce film est parfaitement évitable. Il aurait fallu un peu plus de scénario et de personnages convaincants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.