Wild Cards – Knaves over Queens

En passant en librairie, je suis tombé sur ce bouquin qui m’a rappelé que j’avais entendu parler de l’univers WIld Cards et que ça avait l’air sympa. Je l’ai donc embarqué.

En gros, Wild Cards c’est une série de bouquins sous la houlette de George R.R. Martin (le monsieur de Game of Thrones, oui) avec pas mal d’auteurs qui ajoutent leurs histoires à l’univers ainsi créé. Cet univers, c’est notre Terre mais en version uchronique avec l’apparition d’un mystérieux virus extra-terrestre en 1946. Parmi les personnes contaminées, il y a pas mal de morts, mais d’autres se voient dotés d’attributs hors normes, de capacités particulières ; on appelle Jokers ceux qui subissent d’horribles transformations monstrueuses, et As ceux qui deviennent des super-héros. A noter au passage que l’univers est basé sur une campagne de jdr menée par Martin avec des auteurs divers, et que le premier bouquin WIld Cards date de 1987.

Ce bouquin décrit les effets du virus sur le Royaume Uni, avec 13 nouvelles se déroulant entre 1946 et 2017.

Globalement j’ai eu beaucoup de plaisir à lire ce bouquin. La plupart des nouvelles sont vraiment bien écrites, avec un scénario intéressant. On passe du déclenchement du virus à la création d’un bureau d’espionnage supplémentaire concernant les affaires liées au virus, en passant par des impacts dans le milieu criminel, par le conflit irlandais ou par les bouleversements dans la vie de tous les jours de certains habitants. Les nouvelles sont liées entre elles, on a des personnages qui passent de l’une à l’autre, en particulier le fameux Capitaine Flint à la tête du bureau Silver Helix. On retrouve aussi des versions plus ou moins modifiées dans ce contexte de personnages historiques comme Turing ou Churchill. On joint la grande histoire (uchronique certes) avec des événements majeurs, des guerres, de l’espionnage ou des grandes actions, et la petite histoire avec des gens dont la vie de tous les jours est bouleversée.

Un bouquin que je recommande donc chaudement. Bien écrit, prenant, avec un bon rythme, On est aux formats de nouvelles, donc les histoires sont ramassées et ne se diluent pas. Les différents contextes historiques et sociaux sont plutôt bien posés, et on a des personnages vraiment marquants, attachants ou détestables. Ça me donne bien envie de développer ma lecture de Wild Cards, donc si vous voulez mettre en commentaires les bouquins de la série que vous me conseillez, c’est bienvenu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.