[Cannes 2020] The Crew: En quête de la neuvième planète

  • Auteur : Thomas Sing
  • Illustrateur : Marco Armbruster
  • Édité par : Iello
  • Age conseillé : 10 +
  • Nbr de joueurs : 2 – 5
  • Durée estimée : 20 – 30 min

Tous les articles sur le festival

L’avis de Jonathan:

Dans l’ « espace Iello » du festival, nous avons eu l’occasion de tester The Crew. Je viens d’apprendre qu’il a été virtuellement nommé pour le Spiel des Jahres (ou nommé pour le Spiel des Jahres virtuel ?) J’en profite pour parler de ce jeu.

Ce jeu est une version coopérative du chibre (ndlr : mot à prendre dans son acceptation helvétique et non française) ou Jass (ou d’un jeu approchant que les habitants de la Macronie appellent la belote). Pour ceux qui ne connaissent pas, c’est un jeu de cartes à 4 couleurs où le but est de remporter des plis valant le plus de points possibles. Ici, pas de piques, carreaux ou trèfles, ni de glands ou bâtons. Nous prenons le rôle d’astronautes en mission dans l’espace. Les cartes sont de 4 couleurs (un peu criardes ) et 4 cartes fusées représentant les jokers. Bon il faut l’avouer, le thème est un peu un prétexte, car il ne se ressent pas vraiment dans le jeu.

En fonction de la mission choisie et du niveau de difficulté, on tire un certain nombre de cartes objectifs que les joueurs se répartissent. En général elles nous demandent de réussir à ramasser une carte donnée et précisent dans quel ordre elles doivent être effectuées. Puis la partie commence. Une première carte est posée par le « commandant » puis chacun doit jouer dans la couleur demandée à tour de rôle. Si le joueur ayant une carte mission qui correspond à une carte qu’il ramasse, il la valide. Si le mauvais joueur s’empare de ladite carte, la partie est perdue. Il est bien entendu impossible de parler aux autres joueurs des cartes que nous avons en main. Pour nous aider nous avons la possibilité de poser devant nous une carte de notre main et de placer dessus un jeton communication afin d’indiquer aux autres joueurs, qu’il s’agit soit de notre carte la plus forte, la moins forte ou la seule de la couleur donnée. Une fois toutes les missions validées, on peut recommencer en passant au niveau de difficulté suivant.

Malgré des règles relativement simples à assimiler, The Crew reste un jeu éminemment stratégique qui demandera aux joueurs de bien communiquer entre eux et que chaque participant soit bien attentif.  Lors des quelques parties que nous avons faites, il y avait un certain décalage entre les joueurs « habitués » aux jeux de plis et les novices, qui a fait qu’il est possible que ces derniers aient moins apprécié The Crew. On peut également reprocher à ce Jeu son thème Spatial un peu plaqué et qui à mon sens n’apporte pas grand-chose, de même que les graphismes un peu ratés avec ces couleurs affreuses. (un point positif : ils ont pensé à mettre des symboles pour les Daltoniens).

En résumé pour moi Il s’agit d’un très bon jeu avec lequel j’ai pris du plaisir et qui séduira sans nul doute les amateurs de ce type de jeux de cartes qui cherchent une expérience coopérative. Pour les autres, cela peut être une bonne manière d’appréhender les mécaniques de réflexion propres aux jeux de cartes « populaires » 

L’avis d’Oliver

Je crois que Jonathan a assez bien détaillé ce jeu. Ouf que j’ai eue de la peine au départ et en cours. Après avoir enfin compris les règles de la belotte, et la subtilité apporté par le jeu, oui ok, cela fonctionne. Ou chibre et yass par chez nous, bons suisses que nous sommes. A quelque détail près, une surcouche de jeu a été apporté. Avec règle, marquage de point différent et possibilité de complexifier les ‘’objectifs missions à atteindre’’. 

La base en elle même reste toujours du chibre/belotte/ etc. Donc on ne joue pas seul. Et pour quelqu’un qui joue très tactique ou seul, mais qui doit faire deviner ou jouer la bonne carte pour ne pas planter la donne avec les autres, ouais, compliqué.

The Crew me semble un moyen de faire découvrir le Yass/Bellotte/Chibre avec un fond saupoudré d’espace et de mission. Cela peut parler à certains, mais perso ce décorum m’a perdu, je l’avoue, je reste sur mon bon Yass avec une bonne bière.

Un jeu traditionnel saupoudré d’espace, en somme. 

L’avis d’Émilie

Ce que j’ai vraiment aimé de ce jeu, c’est de pouvoir jouer à la belote (oui belote pour la française du groupe), mais avec plus ou moins que 4 joueurs et de façon coopérative. De plus, je trouve la mécanique apportée par les objectifs très intelligente. Elle rend le jeu prenant, et créé une tension sur laquelle le thème se pose.

Ce jeu permet une bonne approche des mécaniques de jeu de plis avec un thème spatial, certes plaqué, mais qui plaira sûrement plus aux plus jeunes qu’un jeu de cartes classique. Je le vois bien avoir sa place sur les étagères des ludothèques où je travaille.

Pour ce qui est des graphismes, je rejoins Jonathan, et trouve qu’ils empêchent une bonne lecture du jeu. Par contre, moi qui suis daltonienne, j’apprécie toujours les efforts mis en place pour nous autres. 

En conclusion, j’ai beaucoup aimé ce jeu, car on enchaine les parties même avec des novices de la belote. Par contre, la règle du silence est difficile à respecter.

Liens

Le jeu sur le site de l’éditeur

Fiche Tric Trac

Fiche Boardgamegeek

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.