[Cannes 2020] Poule Poule

  • Auteur : Charles Bossart
  • Illustratrice : Pauline Berdal
  • Édité par : Oka Luda
  • Age conseillé : 8+
  • Nbr de joueurs : 2 – 8
  • Durée estimée : 20’

Tous les articles sur le festival

L’avis de Fred

Voilà un petit jeu de cartes bien délirant qui constitue un joli succès de l’éditeur Oka Luda (oui ce n’est pas une nouveauté du FIJ de cette année mais c’est là que j’ai enfin pu en tâter). Dans la boîte, on trouve une série de cartes très joliment illustrées (en tout cas le style me plaît bien). Le fonctionnement est tout simple puisqu’il suffit de savoir compter jusqu’à 5. Et cela suffit à nous envoyer de beaux moments de délire et de rigolade.

On est dans le tournage d’un film, Poule Poule, avec des acteurs qui vont apparaître les uns après les autres, et dont la star est l’œuf. L’un des joueurs va tirer à un bon rythme les cartes du paquet et les poser sur la table face visible en une pile (on ne voit donc toujours que la dernière carte posée et on ne peut pas revenir en arrière). Les autres joueurs comptent dans leur tête le nombre d’œufs qui sont sur la table. Dès que l’un d’eux pense avoir 5 œufs disponibles, il tape sur le paquet de cartes ; les autres peuvent taper dessus (pour dire qu’ils sont d’accord) ou ne pas taper (pensant qu’il n’y a pas 5 œufs). On vérifie la pile, et des points sont distribués selon que l’on a tort ou raison.

Oui mais voilà, il n’y a pas que des œufs parmi nos acteurs. Si une carte poule est tirée, elle couve un œuf, et on a donc un œuf de moins disponible. Et puis il y a le renard, qui lui mange bien entendu une poule, rendant ainsi de nouveau disponible l’œuf qui était couvé. Vous avez bien suivi? Tant mieux parce que là ce n’est que la version facile. On va ensuite pouvoir ajouter des personnages dans le tas au fur et à mesure des parties.Comme l’œuf d’autruche qui compte pour 2 œufs mais ne peut pas être couvé. Comme le chien qui protège contre le prochain renard. Comme le ver de terre qui attire la poule (et donc elle ne va pas couver). Etc. Et si je vous dis qu’il y a une extension Noël avec lutins et emballages et enfants. Et qu’une extension Pâques devrait arriver sous peu. Là ça devient vraiment du fumage de neurones. 

On a bien rigolé avec cette petite boîte, et c’est franchement fun.

L’avis d’Émilie

N’importe quoi ce jeu! Un film sur des poules, des œufs, des canards…  À chaque ajout de personnage une nouvelle règle. Mais comment se concentrer quand on est est mort de rire ?! 

La mécanique, toute simple, est d’une férocité et ne fait pas beaucoup de gagnants chez les novices. Dans ce jeu, la mémoire et la concentration requise sont mises en contraste avec la thématique et la mécanique délirante. 

Une belle découverte de fin de soirée, superbement bien animée par des joueurs aussi dingue que le jeu.

Le jeu de base, déjà bien garni, possède de nombreuses extensions encore plus délirantes. Il faudra quelques parties pour se sentir à l’aise, pas sûre que l’intérêt perdure jusque là cependant.

Liens

Le jeu sur le site de l’éditeur

Fiche Tric Trac

Fiche Boardgamegeek

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.