Heroes volume 3

Et voilà, ai fini le volume 3 de la série Heroes…

Heroes, c’est la série où des gens normaux se découvrent des super pouvoirs et vont jouer aux super-héros sans capes ni collants en spandex avec le slip par-dessus. Au-delà de cette modernisation du look des super-héros, la série apporte pas mal de choses très sympas. J’en ai déjà parlé à plusieurs reprises sur ce blog pour dire tout le bien que je pense de la bête. Cette 3eme partie, c’est une demi-saison sobrement intitulée « Villains » ; ça donne le ton, on va aller regarder du côté des méchants, qui ils sont, quelles motivations ils peuvent avoir, etc. Bonne idée en soi.
Sur l’aspect positif, on relèvera la présence toujours de personnages très intéressants et bien interprétés. Mais aussi de très sympathiques évolutions de ceux-ci, avec des changements de point de vue, changements de camp. bref, des personnages qui ne sont pas tout blancs ni tout noirs, qui bougent, qui évoluent, et ça c’est pas négligeable.
Par contre, je suis un peu plus rafraîchi par l’aspect légèrement fumette et exagéré, déjà relevé dans la saison 2, qui va en s’exagérant. Y’a des passages qui sont quand même un peu nimportnawak. Et pis quand je parlais de faire évoluer les persos, OK, mais quand on voit ce que devient Sylar tout au long de la saison, ça fait un peu beaucoup. Toujours aussi l’idée qu’intégrer des pouvoirs comme le voyage dans le temps ou la vision de l’avenir, ben c’est très casse-gueule. Et je dois dire qu’ils sont pas toujours gérés de manière satisfaisante.
Reste que, malgré ses défauts, Heroes reste une très bonne série. Qui plus est de super-héros, et ça c’est assez rare. Et franchement, après ce final, j’attends solidement la suite, parce que ça promet.

Bon, en attendant la suite, je vais pas m’ennuyer. C’est la reprise de Battlestar Galactica et de Lost. Et y’a aussi la saison 1 de The Wire qui m’a sauté dans les bras au magasin…

Laisser un commentaire