Memories

Projet qui me trottait en tête depuis un moment mais qui prend maintenant forme…


« Memories », c’est le titre de travail que j’ai donné à ce projet de jdr qui tourne autour justement d’une perte de mémoire et de la recherche de souvenir. D’où le titre donc. Reste que, plus le temps passe, plus j’envisage de le présenter comme « Memories saison 1 : Héméra » ou un truc du genre. Pourquoi? Parce que j’ai déjà d’autres idées pour des autres « Memories », genre en SF, en med-fan, en cyberpunk, etc. Mais là c’est de la musique d’avenir, vraiment.
Alors ça consiste en quoi, Memories? C’est ce que l’on a tendance à appeler un « burst », en gros une campagne, point. Avec ce qu’il faut de description d’univers et de système pour la jouer, ni plus ni moins. Un truc au maximum prêt à jouer, qui va amener les personnages du début à la fin d’une bonne grosse histoire. Au début donc, on aura des personnages qui vont se réveiller amnésiques, avec personne d’autre que les autres joueurs autour de la table. Comme ils ont oublié qui ils sont et quels sont leurs talents, pas de création de personnage avant la séance, les joueurs arrivent les mains dans les poches. Leur premier truc étant de décrire physiquement leurs personnages. L’introduction de la campagne fonctionnera un peu comme ces premiers niveaux de jeux video qui font office de « tutorial » et qui guident le joueur dans sa création de personnage. Plongés dans l’action, les personnages vont créer leurs personnages en fonction de leurs actions et décisions. Préparation minime, immersion maximum.
Memories est présenté à la manière d’une série TV, une demi-saison de 12 épisodes, précédés d’un pilote (l’introduction donc). Elle va guider les personnages vers un final titanesque… vont-ils sauver le monde, finalement? Au passage, citons par exemple les scènes d’action, les gun-fight, les courses-poursuites, les sociétés secrètes, les reliques, les conspirations, les pouvoirs fantastiques. Un esprit pulp, bigger than life, héroïque, hollywoodien, hong-kongais. Bref, pas de répit pour nos personnages qui voyageront pas mal, de Cuba à l’Ecosse, du Kenya à Dubaï, de l’Amazonie à l’Arctique, et j’en passe.
Je mets encore en apssant une petite liste d’inspirations, pas exhaustive bien entendu, mais qui peut aider à donner le ton général… X-Files, The Lost Room, Heroes, Indiana Jones, la Momie, Nephilim, Scales, Neil Gaiman, L’échiquier du mal, Largo Winch, Delta Green, Le Caméléon, Conspiracy X, X-Men, Jack Burton, From Dusk till Dawn, Le Pendule de Foucault, Xoco, Le Scorpion, Humanydyne, James Bond, Jason Bourne, Hulk, John Woo, Michael Mann, Die Hard, 24, El Mariachi, True Romance, etc.

Memories avance, plutôt bien même. Le background est OK, en phase de rédaction. Les scenarios et leur enchaînement sont en cours de finalisation et prêts à la rédaction aussi. Le système est en pré-tests (si y’a des âmes charitables pour donner leur avis là, contactez-moi). Et le tout va faire un joli petit bébé. Pas encore d’avenir clair. Bien sûr, j’aimerais beaucoup qu’un éditeur se penche sur le berceau avec tous ses bienfaits. Mais dans le pire des cas, ce sera du lulu.com ou du pdf, à voir. On vous tient au courant, c’est certain.

9 réflexions au sujet de « Memories »

  1. Bon texte. Utile en plus pour la promo du jeu. Je ne m’étais pas rendu compte que nous en étions arrivé si loin dans la création… mais maintenant que tu le dis, c’est plus clair.

  2. J’ai l’impression que le burst est le concept à la mode ces temps-ci :). Des joueurs qui ne savent rien au début du scénario et qui sont pris dans une série de 12 scénarios, ça me rappelle un peu Notre Tombeau :), même si a priori le background derrière n’est pas identique. J’adapterais bien ce genre de concept à une partie de cthulhu :).

  3. Super !

    Je suis content de voir que le travail sur Memories avance.
    Le concept est bon et ta présentation donne envie de jouer.

    Bon courage pour la suite et tiens nous au courant régulièrement !

  4. Ben merci pour ces commentaires.
    @Didier : je dirais juste que j’ai cette idée depuis bien longtemps en tête, avant que Notre Tombeau ou Patient13 ne sortent (d’ailleurs je ne les ai toujours pas lu). Donc, sans prétendre être super original, novateur ou précurseur, je précise que mon idée n’était pas de surfer sur une vague à la mode. Après, si cest à la mode et que ça marche, que ça peut intéresser un éditeur, Jilsar et moi on sera tout contents.

  5. Pas de souci, loin de moi l’idée dénigrer votre travail, au contraire ! C’était juste une remarque que je me faisais en lisant ton pitch :).

  6. Oui, plutôt oui. Je verrais à la GenCon si je peux pas établir des contacts avec du monde entre la partie d’Esteren et la tenue du stand. Vae Victis.

Laisser un commentaire