Ponyo

Séance ciné en famille à nouveau, cette fois pour le nouveau Myazaki.

Ponyo, c’est donc l’histoire d’un jeune garçon de 5 ans, Sosuke, qui vit avec sa maman sur la falaise, et dont le père est assez absent pour cause de travail sur un navire. Il y est heureux, la vie est plutôt pas mal. Et il rencontre un drôle de petit poisson à tête humaine qu’il va appeler Ponyo. Ce « poisson » s’étant échappé de chez un drôle de bonhomme/magicien qui passe son temps sous les flots à s’occuper des animaux marins. L’arrivée de ce drôle d’être ne va pas tellement choquer Sosuke ni son entourage, tout le monde (ou presque) le voyant comme un poisson en ne percevant visiblement pas le visage humain. Jusqu’au jour où Ponyo parle à Sosuke.

A partir de là, pas mal de choses vont s’enchaîner, et le désastre va pointer son nez. Je ne vais pas trop en dire pour ne pas gâcher l’histoire. Mais reste que l’on va se retrouver face à quelques questionnements sur la Nature (oui, la majuscule est voulue) et la place de l’Homme et de ses activités au sein de celle-ci. Thème assez courant chez Miyazaki, l’écologie n’est pas traitée de manière légère comme chez le baba-cool moyen. Y’a de vraies questions là autour.

Mais bon, Ponyo ne va pas trop loin non plus, la profondeur de l’histoire ne vat pas celle d’un Totoro par exemple. Reste que le film est, comme toujours chez ce réalisateur, très poétique. C’est beau, c’est agréable, c’est doux, c’est chaleureux. On retrouve la patte du monsieur assez facilement (la petite fille me fait penser à la petite de Totoro à des kilomètres). Mais bon, c’est aussi assez fumette et tordu, certains passages manquant d’explications. Y’a pas mal de flou quand même. La mythologie mise en place est franchement prise à la piquouze. Je sais pas ce que son dealer lui file à Miyazaki, mais ça doit être du balaise.

Un très bon moment, un instant de magie et de détente dans ce monde de brutes. Les gamins ont adoré. Moi je me suis bien détendu. De belles émotions, de belles idées. Pas tout-à-fait au niveau d’autres films de Miyazaki quand même, mais c’est un très joli film. A voir en famille.

Laisser un commentaire