Archives par mot-clé : enfants

Meeple Circus et Photosynthesis

 

Les deux jeux que je vous présente aujourd’hui vont vous emmener dans deux univers et ambiances bien différents. D’un côté on s’amusera à empiler des meeples pour créer des numéros de cirque qui en jettent dans une bonne ambiance de déconne ; de l’autre on optimisera le placement de nos arbres pour profiter au mieux du soleil, pousser, emmerder les autres et marquer des points.

Meeple Circus

Sorti à fin 2017, ce jeu de Cédric Millet, illustré par Sabrina Tobal et Mathieu Leyssenne, et édité par Matagot, se  joue de 2 à 5, dès 8 ans, pour des parties annoncées d’une heure mais je dirais plus court. On va y jouer en 3 manches, récoltant des points (dits « applaudissements » ici) lors de chacune d’entre elles. Continuer la lecture de Meeple Circus et Photosynthesis

Seuls

J’avais vraiment bien kiffé la BD Seuls (dont j’attends la suite avec impatience) et du coup je me devais de voir le film qui traite donc du premier cycle, la partie la plus cinématographique mais aussi la plus « simple », la plus accessible de la BD.

Le film débute en suivant Leila qui a une vie d’ado standard avec sa famille, ses amis, l’école et tout ce qui va avec. Contrairement à la BD, on la suit pendant quelques séquences dans sa vie d’avant… jusqu’à ce jour où elle se réveille seule, sans plus personne autour. Elle va rencontrer d’autres gamins pour former une petite bande afin de survivre. Et ils vont se rendre compte d’une accumulation de trucs bizarres. Continuer la lecture de Seuls

Zombillenium

Quand débarque un film dont je n’ai entendu que du bien, j’essaye en général de le voir. Et dans ce cas, c’est sans aucun regret car Zombillenium est un petit chef d’œuvre d’animation. Français.  Tiré d’une série de BD éponyme que je ne connais pas mais qui file direct dans la wishlist. Voilà pour le cadre.

Nous suivons ici les pas d’Hector, un contrôleur dont le boulot consiste en gros à regarder ce qui n’est pas conforme dans toutes les entreprises qu’il croise et à faire fermer sans états d’âme celles qui ne corrigent pas le tir dans les délais. Père célibataire aigri, il dédie tout son temps à son travail et place dès lors sa fille en pension. Celle-ci ne rêve que d’une chose, aller visiter Zombillenium, ce parc d’attractions tenu par des vrais monstres qui se tient pas loin. Lorsqu’Hector décède dans l’enceinte du parc, il y est fait revenir à la vie par les monstres du coin, lui-même transformé en monstre, même si on ne sait pas encore trop lequel. Entre les velléités du proprio de fermer le parc par manque de rentabilité, l’attitude très sympathique de la sorcière Gretchen, une amitié avec des zombies, et la découverte de sa capacité à organiser de beaux moments de frousse, Hector va prendre sa place dans le parc. Continuer la lecture de Zombillenium

Cannes 2018 (6/6) : A quoi on a encore joué… et conclusion

Pour finir ce tour d’horizons de nos découvertes cannoises 2018, voici des avis sur Pas de bras pas de chocolat, Pr Evil et la Citadelle du Temps, Red Panda, Secrets, Upstream, Welcome et Xi’an. Ouf… Et puis une petite conclusion pour finir.

Je vous renvoie aussi aux billets précédents sur ce festival de Cannes 2018 : présentation, les jeux pas encore sortis (ici et ), des jeux joués, et d’autres jeux joués.

Il y a aussi la galerie photos que je vous invite à visiter.

Continuer la lecture de Cannes 2018 (6/6) : A quoi on a encore joué… et conclusion