Miami Vice / Collateral : Michael Mann

Deux films de Michael Mann récemment…

Miami Vice

Réalisé par Michael Mann, ce film reprend certains codes de la série qui a bercé une bonne part de ma jeunesse. Mais certains seulement, pas beaucoup. Et finalement c’aurait pu être un film d’action comme un autre sans lien réel avec Miami Vice. Mais bon, allons-y. On a donc nos deux flics, le blond et le black, qui sont parmi les meilleurs de la police de Miami (à noter que le blond, ils auraient pu oublier de lui mettre une moustache et une coupe de cheveux pareilles, mais bon).

Après une intro un peu fouillie, on les place au sein d’une action solide, avec mission d’infiltration chez de gros méchants pas gentils, le tout pour faire tomber des têtes. Rien de bien transcendant au niveau du scenar donc, qui aurait pu tenir sur une feuille de PQ. Mais c’est du Michael Mann, on ne cherche pas l’intrigue mortelle, mais surtout l’action. Et là, quand elle vient ça claque bien. Des gunfights monstrueux, des bastons filmées au corps, proches, très proches, avec un aspect parfois limite documentaire. C’est du dur aussi, les blessures, le sang, on n’y va pas avec le dos de la cuillère. Mais vraiment ça a de la gueule, on sent que le m’sieur Mann est à sa place aussi. Et à d’autres moments aussi, quand il filme la ville… de nuit surtout. Ses plans sont superbes pour ça, on a des cadrages, une lumière et des couleurs qui sont très bonnes. Vraiment.

Puis y’a le reste. Et là le bât blesse. C’est long, très long. Je disais au-dessus que l’action claque bien, quand elle vient. Mais qu’est-ce qu’elle tarde à venir! Wow, le film aurait pu faire 30-45 minutes de moins facile. De longs plans de voyages juste pour placer de jolies vues de ciels nuageux. Des scènes de cul inutiles et qui se perdent parfois dans des dialogues vraiment débiles. De la sauce rallongée de manière beaucoup trop light. Ca traîne le tout en longueur. Vraiment dommage, parce que, quand on arrive à une scène comme la baston finale, ben ça en jette. Ou la récupération de Trudy, superbe.

Bref, un film d’action qui se laisse voir… si possible en dvd pour zapper les passages qui tuent le rythme.

Collateral

Voir le film ci-dessus m’a rappelé que j’ai vu Collateral récemment, et que je l’avais pas commenté. Ben en gros on reste dans le même genre de commentaires. D’excellentes scènes d’action et de superbes plans de la ville de nuit (genre certains trajets en taxi absolument grandioses). Mais aussi du lent. Incoryable. mann n’est réellement pas fait pour filmer la sensibilité et le calme. Dans ce film, on a nu chauffeur de taxi qui n’a pas de bol puisque le client qui l’engage pour la nuit s’avère très rapidement être un tueur à gages ; du genre froid, dur, implacable, super pro, et incarné par un Tom Cruise en grande forme à qui les cheveux grisonnants vont plutôt bien. Sur cette base, on a une montée très sympa, une pression qui va grimper, et l’attitude du chauffeur qui va être superbe. Moins de lenteur que dans Miami Vice quand même, un film nettement mieux. Des manques, oui, mais c’est un bon film ici. A voir.

Une réflexion au sujet de « Miami Vice / Collateral : Michael Mann »

Laisser un commentaire