Home, le film qui dit qu’elle est belle la planète

Voici donc le nouveau blockbuster du moment…

Démarche très intéressante… On filme  de supers jolies images de notre planète et on monte le tout de manière esthétique en collant dessus un commentaire qui nous interroge sur notre mode de vie et l’avenir de la Terre, avant de diffuser cela en même temps sur tous les médias, genre TV, ciné, web, etc. Le tout avec une « caution scientifique » sous la forme du soutien de Al Gore. Le but est de faire tilter dans a tête des gens que notre environnement va mal et que cela se répercute sur l’avenir de l’Homme. JOli message, que je ne peux que soutenir…

Mais je mettrais un bémol quand à la validité de ce film. Je me fais un peu l’avocat du diable là, mais y’a des trucs qui me chifonnent salement quand même…

A commencer par le fait de soutenir le développement durable et l’écologie en passant des dizaines (centaines?) d’heures en hélico… qui pollue bien évidemment. C’est un peu l’hôpital qui se fout de la charité là. Alors on nous dit « oui mais euh, les heures d’hélico ont toutes été compensées ». C’est monstre hypocrite, ces histoires de compensation. L’émission de carbone est là, le mal est fait ; on peut payer tout ce que l’on veut à des projets écolos, on a quand même participé lourdement à la pollution. Je reste donc assez dubitatif sur la méthode employée. N’aurait-il pas été plus crédible justement (mais sans doute plus cher) d’employer des moyens de transports plus verts?

Ensuite sur la position d’Europa et de Luc besson là-dedans. OK, Besson a eu ses belles heures mais depuis un moment il ne nous produit en grande partie plus que de la grosse daube à deux cesterces. Alors tant mieux si les rentrées de ces daubes permettent de soutenir des projets plus intéressants. Reste que Besson était aussi le premier à hurler sur le gratuit et le partage de films, et que Home est distribué gratuitement sur le web via des méthodes qu’il décrie pas mal.

Enfin le message en lui-même. Franchement, à part un ermite au fin fond d’un trou perdu, qui n’est pas au courant de ces problèmes? Qui ne sait pas que la Terre est blessée? Que la surexploitation des ressources, c’est mââââl? Que l’Homme détruit son environnement? A mon humble avis, ce qu’il manque n’est pas vraiment le message lui-même ou la prise de conscience, mais plutôt la volonté globale et politique de faire quelque chose. Que ce soit au niveau international, national ou de tout un chacun. Si les pays mettaient les moyens pour agir en bien dans ce sens. Si les Etats metaient en place des incitatifs pour que la population soit amenée et aidée à agir pour l’environnement. Tout irait nettement mieux. N’aurait-il pas fallu mettre les sommes de Home dans des projets plus concrets plutôt que de remettre sur la table un sujet déjà connu de tous?

Alors voilà, au-delà de l’idée écologique et durable que je ne peux que soutenir avec vigueur. Au-delà de l’esthétique certaine du film, je reste très dubitatif sur le résultat et le concept globalement… Dommage…

Une réflexion au sujet de « Home, le film qui dit qu’elle est belle la planète »

  1. Mmmh je crois que pour certaines personnes la notion d’écologie et de développement durable c’est assez flou voire lointain… Matraquer les gens en leur faisant comprendre que s’il ne change pas de comportement on va à la cata. c’est pas une mauvaise idée. Pour le pékin moyen qui sort jamais de chez lui : la TV c’est sacré, si la tv le dit : c’est vrai… Si ça peut pousser un plus grand nombre de gens à faire un peu plus attention à l’eau qu’il utilise au tri de leur déchets et en général à éviter de saloper la nature avec des canettes, des pneus, des sacs plastique en tout genre et autres merdes que je vois quand je me balade en montagne trop souvent… Ca sera pas un mal…

Laisser un commentaire