Monuments Men

onesheetQuand George Clooney appelle ses potes pour aller batifoler dans son nouveau film, ça nous donne un truc au casting assez incroyable. Puisque Monsieur What Else attire auprès de lui des gens comme Matt Damon, Bill Murray, Cate Blanchett, John Goodman, ou encore Jean Dujardin. Le gratin quoi. Tout ça pour relater une version romancée de l’histoire vraie d’un commando des forces alliées pendant la Seconde Guerre Mondiale, composé de spécialistes en art qui partent sur le front pour tenter de sauver des œuvres ; le but est d’empêcher qu’Hitler ne s’empare du patrimoine de l’Humanité à son seul profit, coupant ainsi les civilisations de toute leur histoire. Bon, je ne m’y connais pas assez pour avoir les détails de la vraie histoire et je pense que plusieurs aspects ont été retravaillés pour mieux passer au cinéma ; mais j’aime bien l’idée de fond, cette volonté de donner finalement une raison à la guerre, de sauver les cultures. Et puis finalement ça change de suivre les vrais soldats du front qui se bastonnent tout le temps. Ici on se préoccupe d’une bande de bras cassés, des anciens, des vieux, dont certains ont un passé militaire plus ou moins oublié, mais pas tous. Le contexte de guerre avec ces gars pas franchement au top et aux grandes gueules forme un contraste intéressant.

Bon, soyons clairs tout de suite, le film repose beaucoup sur le casting. On sent une volonté de mettre les gens en avant. L’histoire en elle-même ne casse pas trois pattes à un canard même si l’idée est bonne. On a beaucoup d’ellipses qui démontrent que le seul but est de nous placer à chaque fois dans des situations où le talent d’acteurs et la tchatche de cette équipe peut s’exprimer. Finalement le scénario passe au second plan et on enchaîne les scènes sans vraiment se sentir pris par le truc. Je n’ai jamais réussi à être à fond dedans, à me sentir tendu par l’intrigue, à avoir l’envie de connaître vraiment le dénouement. Par contre, oui, le jeu d’acteurs est très bon, voire brillant. Avec une telle brochette de talents, rien d’étonnant. Il y a des dialogues savoureux et des scènes vraiment bien foutues. L’humour est fortement présent, et le contexte de guerre forme du coup un solide contraste. La réalisation est propre, nette, de qualité, avec les moyens nécessaires à rendre tout cela.

Mais au final le film est presque trop léger, ou en fait il ne sait pas sur quel pied danser. Trop de guerre pour une vraie comédie. Trop de bras cassés et d’humour et pas assez de baston pour un vrai film de guerre. Pas assez poussé sur le suivi dramatique et l’importance, la tension de leur mission puisque le film n’a de cesse de rappeler et de répéter que notre commando passe à l’arrière-plan de tout le reste dans cette guerre. Il manque toujours quelque chose. Et pourtant on a droit à de tels acteurs qu’on le regarde quand même avec plaisir, rien que pour la qualité de leurs répliques et leurs prestations de qualité, même si parfois à la limite du cliché ; chaque acteur joue son rôle-type en fait. Mais ils y sont très bons et on passe donc un moment sympathique.

Une réflexion sur « Monuments Men »

Laisser un commentaire