Archives par mot-clé : culture

At the Drive-In – in•ter a•li•a

17 ans depuis l’excellent Relationship of Command, leur dernier album en date. Depuis, les membres de At the Drive-In n’ont pas vraiment chômé, par exemple avec le projet Antemasque qui est vraiment très bon. At the Drive-In s’est séparé, puis reformé quelques temps (avec du live mais pas de nouvelle galette), puis séparé à nouveau. Et les voilà qui débarquent donc avec un nouvel album qui envoie du bois : in•ter a•li•a. On retrouve très vite nos marques, puisque le groupe reprend grosso modo les choses là où il les avait laissées. Continuer la lecture de At the Drive-In – in•ter a•li•a

Mastodon – Emperor of the Sand

J’ai découvert Mastodon sur le tard avec leur précédent album en 2014. Leur retour avec Emperor of the Sand me fait bien plaisir. Parce que ça passe toujours aussi bien. Le groupe de metal-stoner américain prouve encore une fois son sens des mélodies prenantes et hypnotiques. Les riffs de guitare se mêlent à une section rythmique imparable. Et par-dessus se mêlent les trois voix différentes et complémentaires qui ajoutent un sel non-négligeable aux morceaux. Continuer la lecture de Mastodon – Emperor of the Sand

Cannes 2017 (1/6) : Festival du Jeu, As d’Or, mes comparses

Et voilà, comme je vous l’annonçais dans un billet précédent, je suis allé au Festival International des Jeux à Cannes, le FIJ comme on dit. Et c’était bien. Nous étions une petite équipe sympathique allant parcourir les allées du salon pour vous en ressortir la substantifique moëlle, ou en tout cas nos impressions et nos avis ; nous étions en collaboration étroite avec les amis du LonelyDarkMeeple. Continuer la lecture de Cannes 2017 (1/6) : Festival du Jeu, As d’Or, mes comparses

The Imitation Game

L’autre jour je me suis posé devant ce biopic sur Alan Turing, un scientifique du siècle passé au nom souvent trop méconnu et qui a pourtant pas mal bouleversé les choses. C’est un des pères de l’informatique et l’un des précurseurs dans la création d’ordinateurs, sans même parler des premières réflexions sur l’intelligence artificielle (d’ailleurs, on utilise toujours le fameux test de Turing). Loin de raconter toute sa vie, ce film se penche essentiellement sur son activité pendant la Seconde Guerre Mondiale, où il a travaillé à casser le code de la machine Enigma utilisée par les Nazis pour communiquer ; sa réussite dans ce domaine a semble-t-il permis de réduire considérablement la durée de ce conflit. On parle aussi un peu de son enfance, de son incapacité à bien comprendre les autres, de son homosexualité, et des conséquences fâcheuses de celle-ci.

Continuer la lecture de The Imitation Game