La Résurrection du Dragon

Il n’y a pas si longtemps, je vous disais tout le plaisir que j’avais eu à découvrir le premier tome des Chroniques de l’étrange du sieur Romain d’Huissier. Avec une édition toujours de qualité et une couverture dans la continuité du même Xavier Collette, ce roman nous remet dans la peau de Johnny Kwan, l’exorciste super balaise qui, avec ses collègues, défend Hong Kong contre les esprits malsains et autres forces du mal. On reprend notre héros là où on l’avait laissé, soulagé d’avoir sauvé la ville, même s’il y a perdu des êtres proches. Et pourtant le calme n’est pas pour Johnny bien évidemment (sinon il n’y aurait pas trop de livres). Il va reprendre du service et les deux missions qu’il ne pourra pas refuser, arrivant en même temps, seront bien entendu liées même si à première vue pas du tout. Le tout sera évidemment en lien également avec les éléments du premier livre, donnant au tout un peu plus de complexité, ce que j’apprécie. Les enjeux deviennent réellement de grande ampleur.

On retrouve ici tout ce qui a fait le charme du premier bouquin. A commencer par cette écriture très « visuelle » dans un univers qui fait appel à toute une culture cinématographique. Et donc à nouveau je visualisais super bien les différentes scènes, je me suis plongé à fond dedans et j’était vraiment dans l’intrigue. On sent toujours l’auteur passionné qui connaît son sujet, et cette fois j’ai fait l’effort de vérifier 2-3 éléments qu’il donne, et qui se sont avérés juste ; ce n’est pas juste du remplissage. Le rythme du bouquin, avec ses personnages hauts en couleurs et ses événements prenants, aide à s’y plonger. On a aussi cette dualité tradition/modernité, parfois mêlées au-travers d’outils technologiques mitonnés à la sauce mystique, ce qui donne une saveur toute particulière à ce roman. Le twist dans l’intrigue, qui nous révèle un grand méchant (même si on pouvait s’en douter depuis un moment) est assez bien amené.

En reprenant donc tout ce qui m’a plu dans le premier tome, en donnant un coup de fouet au point qui me semblait un peu léger (la profondeur de l’intrigue), et surtout en ouvrant la porte à un troisième tome particulièrement épique, Romain D’Huissier réussit à confirmer son très joli coup des 81 Frères. J’ai lu cette Résurrection du Dragon avec autant de plaisir et je me réjouis de la suite.

2 réflexions sur « La Résurrection du Dragon »

  1. « On sent toujours l’auteur passionné qui connaît son sujet, et cette fois j’ai fait l’effort de vérifier 2-3 éléments qu’il donne, et qui se sont avérés juste ; ce n’est pas juste du remplissage. »

    – Ah ben merci la confiance ! 😀

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.