Murder on the Orient Express

Presque tout le monde connaît l’intrigue du Crime de l’Orient-Express, l’un des romans les plus connus d’Agatha Christie, plusieurs fois passé au petit écran et une fois déjà sur grand écran. Bref, on ne regarde pas ce film pour sa conclusion, pour sa révélation que la plupart des gens ont déjà au moins vaguement en tête.

On retrouve Hercule Poirot contraint de prendre le fameux train, et devant y résoudre un meurtre qui s’est déroulé pendant la nuit, alors que le convoi est bloqué par une avalanche dans les montagnes. Le détective va aller de découverte en déduction pour lever le voile sur ce mystère. Le film nous ajoutant une ou deux scènes un peu plus mouvementées que l’histoire de base avec une sortie du train.

Pour cette adaptation, Kenneth Branagh  a voulu voir grand, avec des décors somptueux, aussi bien dans les plans extérieurs proposant des paysages et des plans splendides, que dans le train qui regorge d’une foultitude de détails. Il a également réuni un casting de très haut vol avec lui-même dans le rôle de Poirot, déroutant avec son accent français (même s’il semble le perdre parfois), fantasque ; il y a aussi Johnny Depp en brigand américain paranoïaque ; Michelle Pfeiffer en veuve extravagante ; Penelope Cruz en missionnaire ; Daisy Ridley (Star Wars) en gouvernante ; Judy Dench (James Bond,…) en noble hautaine ; Willem Dafoe (Platoon, Spider-man, Seven Sisters, John Wick,…) en raciste de service ; mais encore Josh Gad, Derek Jacobi, Lucy Boynton, Sergei Polunin, Olivia Colman, Leslie Odom Jr. (Person of Interest, Law and Order,…), Tom Bateman, Marwan Kenzari, ou encore Manuel Garcia-Rulfo. Les rôles sont tous hauts en couleur, avec des personnages marquants. Tous suspects (ou presque), ils doivent défendre leur vision de ce qui s’est passé.

Un film à gros budget pour un casting cinq étoiles (sur lequel il repose énormément) et une réalisation de qualité. Et même si l’œuvre d’Agatha Christie reste très forte et très bien faite, j’aurais quand même préféré voir tout ce budget réuni pour un truc neuf. Le film est certes réussi (même si on peut déplorer certaines longueurs) mais on reste dans une habitude de travailler sur du terrain déjà connu, sur des adaptations/suites/remakes/reboots comme Hollywood aime à le faire. Du coup le suspens en prend un sacré coup puisque justement la conclusion d’une œuvre aussi célèbre est connue de beaucoup de monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.