Venoge Festival 2019 – Prophets of Rage, Skunk Anasie, Hey Satan

Bon, je vais être honnête, c’est essentiellement pour un groupe que je suis allé à cette soirée : Prophets of Rage, dont je vous présentais l’album éponyme il y a déjà bientôt 2 ans. Avec de tels musiciens, cette bombe d’énergie m’a toujours fait envie en live, parce que franchement ça doit être impressionnant ; mais ça ne s’était jamais donné jusqu’à maintenant. Du coup, direction Penthalaz, avec aussi l’intention de me faire d’autres concerts bien entendu.

L’arrivée s’est faite sur la grande scène aux sons velus de Silver Dust, un groupe suisse (jurassien même, comme ils le disent fièrement, ce que confirme l’accent du chanteur quand il cause). Leur univers n’est pas que musical puisqu’il y a tout un jeu sur le look gothico-victorien aux vagues tendances steampunk, avec des écrans diffusant des images oniriques bizarres et des danseuses aux looks improbables par moments. Les musiciens chevelus nous posent un son lourd, plein de distorsion, naviguant entre le pesant et le métal plus rapide. Le tout portant une voix de qualité qui se permet de jolis grands écarts entre le growl et le lyrique. Mais bon, même si la prestation était sympathique, ce n’est pas vraiment ma tasse de thé musicale. Ils se débrouillent très bien dans leur genre, mais ce n’est pas mon trip.

Enchaînons avec les lausannois de Hey Satan dont je vous avais présenté le premier album il y a quelques temps (pas encore eu le temps de me jeter sur le deuxième). Comme prévu, un set efficace, nerveux, maîtrisé, plein de riffs et de fuzz sur des rythmes qui donnent envie de secouer la tête. Un très bon show de pur rock qui claque, j’ai passé un bon moment.

Puis est venue une bonne surprise, à savoir Skunk Anansie ; à vrai dire, je savais même pas qu’ils étaient encore vivants, donc encore moins qu’ils tournaient toujours. Et qu’en plus ils ont de nouveaux titres tous frais. Reformé après pas mal d’années de séparation, le groupe qui a eu son gros succès dans les années 90 fête cette année ses 25 ans. Eh ouais, quand même. Et je dois dire avoir été surpris en bien. Là où j’avais souvenir de quelques singles pop-rocks assez standards sympathiques mais sans plus, j’ai découvert un groupe bien rock’n roll sur scène. Une énergie incroyable, un super lien avec le public (jusqu’à descendre chanter au milieu de la foule assez loin de la scène), un son franchement pas dégueu (surtout les nouveaux titres qui font nettement plus énervés). Et puis cette voix ; Skin assure toujours à fond, capables d’envolées de folie et de hurlements enragés. Ils ont fait un très bon show.

Grosse déception avec les Sisters of Mercy. A leur époque des années 80-début 90, je ne les écoutais pas, à peine si je connaissais de nom sans m’y intéresser. Mais bon, c’est le genre de groupe qui est assez mythique pour pas mal de monde, alors j’y suis allé. Un son pas terrible, une musique pas au top qui sonnait trop comme à l’époque, un manque de lien certain avec le public. bref, je n’ai pas fait très long par là.

Et est venue la claque Prophets of Rage! Waow. Quel show! Dès les premières mesures, l’énergie communicative du groupe a entraîné la foule dans un déferlement qui ne s’est pas calmé jusqu’à la fin du concert. Il n’aura pas fallu beaucoup de temps pour que je me laisse emporter, et cela faisait bien longtemps que je n’avais plus autant jumpé/pogoté dans un concert ; j’ai retrouvé mes 20 ans pendant 1h30, même si les jambes piquaient un peu le lendemain. Entre les morceaux propres au groupe, et les reprises de Rage Against the Machine, Cypress Hill, Public Ennemy, même la reprise d’Audioslave en hommage émouvant à Chris Cornell (sans chant et avec ce micro seul nimbé de lumière au centre de la scène), on a eu droit à un répertoire de folie. Ces types maîtrisent et savent ce qu’ils font, ils ont une technique imparable, un vrai sens du show et savent tisser un lien avec le public. On sent ce plaisir de faire leur truc sur scène et d’avoir des gens qui viennent pour leur musique ; et ce malgré les années d’expérience de chacun des membres du groupe qui pourraient être blasés. Un concert de fou, une ambiance de dingue, un show incroyable avec des musiciens qui font plaisir à voir.

Encore une fois je ressors de là avec cette sensation que partager de la bonne musique en live est une des plus belles choses dans la vie. Il y a un vrai lien qui se créé, entre le public et les artistes, mais aussi entre membres du public. J’adore.

Ah oui et au passage le Venoge festival est un événement très sympa, super accessible, à une dimension qui reste très agréable malgré ces grosses têtes d’affiche. Il a lui aussi 25 ans, et est passé de petite réunion locale à un gros truc avec des artistes bien réputés. Le tout en gardant une ambiance très sympathique avec un public varié, y compris familial.

Une réflexion sur « Venoge Festival 2019 – Prophets of Rage, Skunk Anasie, Hey Satan »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.