The Boys – saison 02

Retour dans ce monde où vivent des super-héros qui ont une approche bien plus (trop?) humaines de leurs pouvoirs. Parce que oui souvent ils en abusent pour satisfaire peurs propres plaisirs et ambitions personnelles. Et avec cette grande entreprise qui vit de la comm et du business des super-héros. Un monde où presque tout le monde est heureux d’avoir ces héros comme défenseurs contre le mal, surtout quand des méchants terroristes (comme par hasard étrangers) se montrent aussi dotés de pouvoirs. Et ce monde où il y a une petite bande de fous furieux qui ont décidé de recadrer cela et de remettre les super-héros à leur place. Cette saison 2 va développer les enjeux et nous montrer une terrible machination qui se trame derrière la façade lisse des héros et de la société Vought. Le tout sur un ton toujours aussi trash, violent, gore, salace, méchant, et complètement barré.

La saison 2 de The Boys reprend les principes de la première qui m’avait beaucoup plu. On retrouve le côté irrévérencieux au possible, complètement politically uncorrect, et ce ton résolument adulte. Violence poussée à l’extrême, sexe, et des thèmes très durs en font une série destinée à un public averti. En plus des super-héros traditionnels (ce tournage du film sur les débuts des Seven, face à Justice League), du milieu de l’entertainment, et des industries, cette saison envoie une grosse salve à l’encontre de l’Amérique trumpienne raciste et machiste. On a une grosse machination de présentée et qui pose les bases d’une saison 3 pour laquelle j’ai beaucoup d’attentes. Bref, un show qui prend de l’ampleur et qui va de plus en plus loin dans ses délires et ses extrêmes. Avec un casting qui fonctionne toujours aussi bien, et où les nouveaux venus font belle figure aussi : Claudia Doumit, Giancarlo Esposito (The Box, Breaking Bad, Okja,…), Shawn Ashmore (X-Men), ou encore Aya Cash qui est vraiment au top.

J’aime beaucoup The Boys et je vous la recommande. OK, il faut supporter les explosions d’hémoglobine, la vulgarité et le trash. Mais c’est délicieusement bon.

Une réflexion sur « The Boys – saison 02 »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.