Archives par mot-clé : pop

Grandaddy – Last Place

A la fin des années 90 sortait Under the Western Freeway, de Grandaddy, avec les excellents A.M. 180 et Summer Here Kids, deux titres qui tournent encore et toujours sur mes playlists de grands favoris. Avec les années, j’avoue avoir perdu le groupe de vue et je n’ai pas suivi leurs albums suivants. Splitté en 2006, reformé en 2012 pour des lives, Grandaddy revient aujourd’hui avec Last Place, un album qui reprend là où je les avais laissés, et ce dans le plus grand bonheur.

Continuer la lecture de Grandaddy – Last Place

Pixies – Head Carrier

pixies-head-carrierAh les Pixies… J’ai peu été bercé par leur grande époque et je ne les ai découverts que sur le tard, malheureusement. Mais j’ai été scotché assez rapidement. Il faut dire que quasi tous les groupes que j’aime citent les Pixies comme influence plus ou moins directe (ou se réfèrent à des groupes qui, eux, citent les Pixies). Sans avoir autant été sur le devant de la scène que nombre de groupes qui les ont suivis, les Pixies ont ouvert la voie. Ils sont un monument dans l’histoire du rock, ils ont marqué leur époque et restent une référence. Ils ont splitté en 93 mais se sont reformés en 2004 ; avec plus ou moins de réussite, et finalement un grand clash avec le départ de la mythique Kim Deal. Elle a été remplacée au pied levé pour un album, Indie Cindy, fort sympathique. Mais c’est avec ce Head Carrier que les Pixies ont vraiment intégré un nouveau membre à la 4 cordes et aux chœurs. C’est donc un grand groupe qui revient, et du coup les attentes sont nombreuses. Continuer la lecture de Pixies – Head Carrier

Sound City

soundcityBon OK je ne fais pas les choses dans l’ordre chronologique, mais après la géniale Sonic Highways, je devais aller en direction de ce Sound City, autre documentaire musical de môssieur Dave Grohl (oui on s’incline là en général). Plus que le titre du documentaire, Sound City est aussi le nom d’un studio d’enregistrement mythique de Los Angeles. En particulier, l’endroit était reconnu pour sa fameuse console d’enregistrement Neve 8078, un modèle incroyable genre fait sur mesure en commande spéciale et tout. Le studio n’ayant pas un look ni une déco ni une propreté à faire très envie, il a été malgré tout envahi par les plus grands pour l’enregistrement d’albums mythiques (plus de cent albums d’or ou de platine sont sortis de ces murs). La qualité du matériel et du personnel, ainsi que la niaque qu’il y avait là-derrière, tout cela a permis de mettre en boîte de véritables monuments dans des conditions incroyables. Parmi les petits légers ayant passé par là, on notera Neil Young, Fleetwood Mac, Greatful Dead, Foreigner, Tom Petty, Santana, Dio, Nirvana (l’album Nevermind, d’où la nostalgie de Grohl évidemment), Rage against the Machine (le fameux album éponyme), Tool, Red Hot Chili Peppers, Kyuss, Johnny Cash, Weezer, Queens of the Stone Age, Bad Religion, Wolfmother, Nine Inch Nails, Metallica, Elvis Costello, Arctic Monkeys, Elton John, Pat Benatar, Rancid, Slayer, Fu Manchu, Frank Black, Jimmy Eat World, A Perfect Circle, Kings of Leon, ou encore Mastodon,… Ca calme, hein? Continuer la lecture de Sound City

Weezer – Everything will be allright in the end

weezer2014Parmi les groupes mythiques qui ont sorti quelque chose de bon en 2014, il y a Weezer et leur nouvel opus, « Everything will be allright at the end ». Avec une pochette au look très sympa (j’adore l’apparence de cette bestiole), le groupe nous revient avec un album qui fleure bon le Weezer tel qu’on l’aime. Certes ils n’ont pas été chercher midi à quatorze heures et on pourrait leur reprocher une certaine forme de flemmardise à faire du Weezer comme on l’attend à l’aune des premiers albums du groupe il y a 20 ans (‘tain déjà 20 ans). Les mélodies imparables, les riffs acérés, les guitares saturées, les parties vocales si bien foutues, l’énergie ambiante, tout y est. Et c’est avec un plaisir non dissimulé que je retrouve ce son et cette musique. Weezer est toujours là, c’est certain, et leur talent intact. Un tout petit peu plus de maturité, d’expérience, de maîtrise du son et du studio, mais on reste dans ce qui a toujours fait que Weezer est Weezer. Continuer la lecture de Weezer – Everything will be allright in the end