Archives par mot-clé : voyage

Swiss Army Man

Et voilà un joli OVNI cinématographique, un film complètement barré, différent, très très particulier. Sorti en 2016, il m’avait attiré par sa bande-annonce mais je n’avais pas encore eu le temps de me pencher dessus , c’est maintenant chose faite. On n’est pas devant un film formaté super grand public.

Mais de quoi que ça parle? A la base de Hank, un naufragé désespéré qui va tomber sur un cadavre un peu particulier, ce dernier démontrant des capacités on ne peut plus utiles, tel le multipurpose tool qu’il est (d’où le titre du film). Le cadavre (qui est de moins en moins mort en fait) pourra-t-il aider Hank à revenir à la civilisation grâce à ses pets (utiles pour se propulser sur l’eau ou pour des grillades), son aspect « fontaine à eau potable », sa boussole intégrée NSFW, ou encore son bras de karatéka qui casse tout? Et bien sans vous donner la réponse, je dirais quand même qu’ici ce n’est pas la destination qui compte mais bien le voyage et surtout le contenu de ce dernier.

Continuer la lecture de Swiss Army Man

Cannes 2018 (bonus) : j’adore la SNCF

Mon petit périple annuel à Cannes s’est effectué en train. J’avais déjà testé l’avion (trop serré, long quand on rajoute les trajets de et vers l’aéroport, nécessite un bagage en soute cher si on veut ramener des jeux,…), la voiture (pas super confortable, et là aussi coffre vite rempli en jeux au retour), et le train (plus agréable, permet de jouer et de s’occuper pendant le trajet, etc.) Sauf que le train l’année passée, ben d’une part c’était un direct à l’aller et au retour et en plus tout était bien allé. Cette année, j’ai découvert les affres de la SNCF… genre bienvenu en enfer. Alors ouais, voici un petit billet coup de gueule. Continuer la lecture de Cannes 2018 (bonus) : j’adore la SNCF

115° vers l’épouvante

Lorsque l’éditeur Les Moutons Électriques a lancé une nouvelle collection appelée Les Saisons de l’étrange avec un financement participatif, j’avoue avoir été séduit et j’ai été mettre des sous dans l’escarcelle numérique destinée à faire vivre tout cela. Il faut dire qu’en plus de faire appel à des auteurs que je connais et apprécie, la collection partait dur des thèmes de fantasy urbaine, steampunk, uchronie, savant fou et autres trucs naviguant entre fantastique et polar. Que du bonheur donc. Deux titres avaient plus ou moins « lancé » la collection, les très bons Et si le diable le permet et Malheur aux gagnants, que j’ai beaucoup appréciés. Bref, ces Saisons de l’étrange avaient tout pour me plaire et c’est avec beaucoup d’intérêt que j’ai posé les ouvrages fraîchement arrivés sur ma pile à lire. Le premier arrivé a été le premier lu, à savoir ce 115° vers l’épouvante, de Lazare Guillemot… Continuer la lecture de 115° vers l’épouvante

La Horde du Contrevent

Je l’ai tellement souvent vu cité comme une référence de la fantasy française que j’ai finalement acheté le bouquin (daté de 2004) pour voir ce qu’il en est. Bon, clairement j’ai été déçu au vu des attentes que j’y avais mises. Continuer la lecture de La Horde du Contrevent