Abysses

Ouf, me voilà au bout de ce gros pavé…
Pas que j’aime pas les gros bouquins… J’en ai lu des plus longs. Mais celui là, c’était dur. Et pénible. J’y suis allé parce que on me l’a offert en me disant que c’était très bien. Et puis y’a un bon fond. Mais bon, là en le coupant de moitié (au moins), on aurait eu un bon petit truc divertissant.
Abysses nous emmène dès le début dans de longues élucubrations scientifiques. Des pages et des pages de vulgarisation dans divers domaines. Portées par un semblant d’histoire où des catastrophes naturelles à répétition font un fil conducteur vague et ténu. Le tout emmené par une galerie de personnages mous, fades, et pas attachants. Ca c’est l’introduction… la moitié des 800 pages en gros avant qu’il ne commence à réellement se passer quelque chose. Long, très long. Et de là, on embranche sur une intrigue à mi chemin entre de la mauvaise SF et des théories du complot option Guerre Froide qui mettent en avant des dauphines au museau armé d’un couteau de combat ou d’orques porteurs d’ogives nucléaires. Ajoutons un soupçon de film catastrophe grand format et gros budget holywoodien, et on obtient le bouquin. Avec encore et toujours les passages scientifiques lourdingues qui ralentissent une action déjà peu présente.
Bon, OK, y’a un fond que je ne peux que défendre. On doit protéger la Nature, penser à la Terre (et la mer) et vivre en accorde avec elles. Pis les multinationales du pétrole, c’est mal. Pis les militaires c’est des gros méchants belliqueux. Bref, une base gaucho-écolo qui me colle bien. Mais y’a des moyens plus agréables de faire passer le message. Et plus directs.
Alors oui, faut reconnaître l’énorme travail de documentation de l’auteur (qui cite une belle brochette de scientifiques en fin de bouquin), parce que franchement y’a une sacrée matière à ce niveau. Mais bon, la base scientifique ne fait pas un bon roman. Ca argumente les réflexions écologiques développées dans ce bouquin. Ca donne une légitimité au développement durable prôné. Le tout pour aboutir à un final aux questions mystiques qui ne conclut pas correctement un livre mené de manière peu correcte…
Dommage donc pour ce livre qui partait pourtant sur de bonnes idées et sur un fond que je ne peux que défendre. La prochaine fois, faudrait juste penser à en faire un roman…

Laisser un commentaire