La nuit au musée 1 & 2

Vite fait avant d’emmener mon fils voir La Nuit au Musée 2 au ciné, on a regardé le 1er. Petit billet groupé sur les deux films…

Dans La Nuit au Musée, on découvre Larry, père divorcé qui ne trouve pas de boulot… jusqu’à ce poste comme gardien de nuit dans un musée d’histoire naturelle. Après avoir fait un premier tour pour découvrir le squelette de dinosaure, les maquettes d’Incas, de Romains ou du Far West, les reproductions d’animaux (du capucin au mammouth),et tout le tralala, il a à peine le temps de se rendre compte qu’il aurait du lire les instructions laissées par les anciens gardiens…
Ben ouais, très dur de s’en sortir quand tout ce petit monde revient à la vie une fois la nuit tombée grâce à l’antique magie d’une plaquette égyptienne. C’est donc là que commence le déluge de situations improbables mettant à rude épreuve le sens de l’improvisation de Larry. En quelques nuits cependant, il va trouver comment mener son petit bonhomme de chemin au milieu de tout ce monde. Une petite intrigue de gens malveillants, une petite love-story, et voilà.
Ce film c’est surtout un prétexte à une cascade d’effets spéciaux au kilomètre. Et puis au cabotinage de quelques acteurs qui sont venus là pour s’amuser. Ben Stiller en premier, cabotineur de première qui joue son rôle et tout ce que l’on attend de lui, avec une bonne couche d’exagération, en gardien de nuit confronté à l’impensable mais que ça ne dérange finalement pa plus que ça. Owen Wilson vient aussi faire le comique en cowboy de quelques centimètres de haut. Robin Williams, toujours présent quand il s’agit de faire le pitre. Et toute une brochette de personnages hauts en couleur qui entoure tout ce petit monde.
Bref, un petit divertissement sympa, qui se lâche en effets spéciaux et en accumulation de situations cocasses. Ca casse pas trois pattes à un canard, mais on s’amuse et on se détend.

Pour le deuxième opus, on prend les mêmes et on recommence. Avec plus de monde, un musée plus grand, plus de trucs qui s’anime, des méchants plus méchants et plus nombreux, plus d’effets spéciaux, plus de délires accumulés. Pas grand chose à rajouter par rapport au premier donc. Joli petit spectacle mais tout à fait dispensable.

Par contre, la phrase « imagine, le plus grand musée du monde va prendre vie », ben ça le fait pour Museum:mrgreen:

—————-
Now playing: Pixies – Bone Machine
via FoxyTunes

Laisser un commentaire