Iron Man

Petit retour sur l’adaptation ciné de l’un des héros qui a bercé mon enfance…

Petit j’étais fan de comics. Par manque de temps (et de moyens), je me suis éloigné de ce loisir… dommage, certes. Mais bon, c’est la vie. Du coup, les adaptations ciné des différents héros qui ont tant accompagné mon enfance, ben ça me fait toujours quelque chose. Avec plus ou moins de réussite, il faut le dire. Y’a des hauts et des bas, c’est certain. Là c’est plutôt pas mal. Iron Man, pour le rappel, c’est un de ces super héros qui n’a pas directement de pouvoir perso mais qui tire sa puissance de son armure de la mort qui tue (bref, ça reste un humain normal, un peu comme Batman). Je me souviens plus très bien du background détaillé du héros de l’époque, donc difficile de juger de la cohérence de ce film avec le personnage. Ici on a donc Tony Stark, super leader frimeur d’une boîte énorme d’armement sans aucun scrupule qui va changer du tout au tout en découvrant que ses armes sont aussi utilisées par des méchants terroristes contre les gentils américains. Surdoué qu’il est et plus que doué en bricolage, Tony va se monter une ch’tite armure qui défouraille à tout va. Et paf, il va se retrouver face à un Grand Méchant qui a le même genre de super armure mais plus grosse. Scenario un peu facile certes, bien manichéen et qui ne sidère pas par sa complexité. C’est fou d’ailleurs comme le retournement de personnalité de Mr Stark est rapide et facile. Paf, du méchant au gentil en un tour de main. Tout cela parce qu’il a été capturé par des méchants.

Au delà de ces facilités scenaristiques qui rendent le tout assez léger, ben le film est un bon divertissement, avec des scènes d’action qui dépotent et du gros spectacle plein de boum. Enfin, surtout dans la 2eme moitié. parce que ce qu’il y a de chiant avec ces films qui vous racontent la naissance d’un super-héros, c’est la tendance à avoir un truc qui peine à démarrer. Franchement, on va voir ce genre de film pour l’action et le boum boum. C’est pas la profondeur de la psychologie d’un Stark qui va nous emmener bien loin (à l’opposé d’un Batman, bien plus complexe et torturé dans sa tête). Et ça met le temps à vraiment venir et à chier dans les ventilos. Dommage. Restent de jolies scènes d’action et un Robert Downey Jr en grande forme qui se lâche, surtout pour poser un personnage insupportable (au début). A ce niveau, le film remplit bien son rôle. J’aurais préféré perdre moins de temps sur la naissance de Iron Man et rentrer vraiment dans le vif plus tôt, mais bon faut pas trop en demander non plus…

En attente du n°2 donc, prévu pour avril, qui ne devrait donc pas perdre de temps à introduire le héros cette fois. Tiens, j’y note la présence de Scarlett Johansson, Mickey Rourke, Samuel L Jackson, et toujours Gwyneth Paltrow… miam.

2 réflexions au sujet de « Iron Man »

  1. Dans le comic : Tony Stark est retenu prisonnier pendant la guerre du Vietnam par les viet-cong et monte son armure qui marche avec des transistors… Il est aidé par un savant sud-vietnamien. En gros : les scénaristes ont repris la trame de base et l’ont adapté au monde d’aujourd’hui. Déjà ça c’est un bon point qu’il faut noter. Ensuite il ne construit pas son armure en 3 jours non plus. 😉

    Bref : c’est une des meilleures adaptations au cinéma de comics que j’ai vu depuis longtemps. Et Robert Downey JR crève l’écran dans le rôle de Tony Stark qui lui va comme un gant. En résumé : un excellent film et je trépigne d’impatience de voir le 2. 🙂

Laisser un commentaire