Charlie Winston : Hobo

Un peu de retard pour l’achat de sa sortie qui date déjà, mais c’est pas grave…

J’avais entrevu le petit Charlie Winston au détour d’interviews, de Taratata et de petits bouts de chansons. Puis est venu pour moi le tube qui me l’a vraiment révélé : Kick the Bucket, un titre groovy qui reste en tête et qui est super sympa, montrant un sacré talent de songwriting, avec en plus un clip très sympa (voir ci-dessous). Du coup, je me suis jeté sur l’album récemment et j’ai été très agréablement surpris.

Alors pour tout dire, sur ce Hobo, monsieur Winston fait un peu tout : chant, guitare, piano, beat box, percus, il démontre ses qualités de multi-instrumentiste, et en plus il se paye le luxe de décorer lui-même la pochette (l’intérieur en tout cas). Bref, un touche-à-tout qui se débrouille pas mal du tout. L’album alterne les balades douces et paisibles (comme I Love Your Smile, Boxes ou My Name, ou encore le titre qui annonce la couleur Soundtrack to Falling in Love) avec des trucs bien plus groovys sympas (genre Kick the Bucket, Generation Spent, Like a Hobo). Le tout porté par une voix maîtrisée et capable de bien des variations, s’adaptant justement à ces différents styles. On sent des influences soul, des éléments pop et folk, et une pincée de blues bien comme il faut… C’est sympa, ça détend, c’est agréable.

Bref, Charlie Winston, un petit gars qui monte qui monte et qui mérite d’aller assez loin à mon avis. En plus il a une bonne bouille.

Laisser un commentaire