Dragons

Pour fêter l’achat de notre cadeau de Noël qu’on s’est fait à nous, on a décidé de prendre un film en blue-ray pour voir ce que ça donne. Et on a pris un film familial, à savoir Dragons, le film d’animation de Dreamworks de l’année. Le titre in english est un peu plus explicite : How to Train Your Dragon. La bande-annonce ne laissant guère de place à l’imagination quand à l’intrigue de base, je ne vais pas spoiler grand chose… Dans le village viking de Berk, les gens sont des gros bourrins plus larges d’épaules que haut qui sont vraiment des clichés de viking, et surtout qui se foutent sur la gueule avec les dragons du voisinage qui viennent régulièrement voler quelques moutons. Sauf Harold, fils du chef Stoïk (oui, y’en a plusieurs qui ont des noms sympas comme ça) ; Harold donc, qui est un petit gringalet pas foutu de réussir à se battre, risée du village et désespoir de sa famille. Lorsqu’il rencontre un dragon blessé, Harold ne le tue pas. Entre les deux êtres va se nouer une amitié solide qui se conclura par Harold montant la bestiole et effectuant avec lui des escapades aériennes de haute voltige. Mais les vikings, eux, chassent toujours les dragons. Et celui de Harold ne fait pas exception à la règle. Quand les vikings découvrent l’emplacement du nid des dragons et se mettent en tête de l’anéantir pour se débarrasser de cette menace, tout va changer…

Dragons est un film d’animation pour enfants. Les images sont jolies et colorées, l’action s’enchaîne avec l’humour. Il y a une belle morale. Bref, le menu habituel et classique. Pas tellement de second degré ou de lecture pour parents ici. Mais ça reste très sympa. Rien de transcendant. Mais au moins il respecte parfaitement son contrat de divertissement de qualité. Et c’est déjà pas mal.

On notera la qualité de l’animation, des mouvements, en particulier ces séquences de vol qui déchirent bien. Le gros boss de fin est aussi une bonne réussite qui en jette. Les personnages sont sympathiques, colorés, dans un style cartoon qui colle bien à l’histoire et à l’humour du truc. Les dragons sont très sympas, avec une variété d’espèces fort agréable. Une réussite de design et de réalisation.

Les personnages sont attachants, constituant une galerie de grands classiques, mais bien rendus. J’ai une tendresse toute particulière pour les noms en français, fort bien trouvés, genre Gueulfort, Kognedur, ou encore Kranedur. Ils servent tous bien l’histoire, avec sa belle morale de film pour enfants sur l’acceptation de l’altérité, sur le fait de voir au-delà des apparences, sur le fait de vouloir toujours aller plus loin, de se dépasser. Bref, tout colle bien.

Musique, image, voix, réalisation, tout est là. Pas de fausse note. Comme je le disais plus haut, c’est réussi, mais sans atteindre les sommets (y’a pas la puissance émotionnelle d’un Toy Story 3 par exemple, pour comparer entre films d’animation). mais ça reste un bon divertissement, idéal pour les après-midi en famille sur le canapé quand il fait froid dehors.

Et puis ça me permet de dire que l’image et le son 5.1 avec un lecteur blue-ray sur une télé HD, ben ça en jette…

4 réflexions sur « Dragons »

  1. Mention spéciale au Dragon qui possède le pouvoir de « cuteness overload », ma copine à de gros yeux tout humides à chaque fois qu’elle l’aperçoit. 🙂

  2. Ping : Dragons 2 |

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.