Wanted

L’autre jour il y avait Wanted qui passait à la télé. J’avais justement envie d’un truc pas trop prise de tête et je me suis posé devant. Ben dis donc, y’en a qui font très fort quand ils se lâchent. Quand je dis « très fort », je ne parle pas de la qualité ni de la profondeur du scénario ou du jeu d’acteurs. Non, je parle des délires de scènes d’action complètement barrées et fabuleusement improbables. Ca pète et ça tire dans tous les sens, y’a de la cascade et du combat à la tonne, et voilà.

Pour commencer, signalons quand même la manière dont les distributeurs français tendent à se distinguer ; pas de traduction à la con du titre pour cette fois, mais l’ajout d’un improbable et inutile sous-titre : « Choisis ton destin » qui semble promettre une jolie profondeur psychologique et des dilemmes subtils offrant des choix moralement difficiles à un héros tiraillé. Bullshit! Si c’est ça que vous cherchez, vous allez être déçu.

Autre précision : Wanted, le film de 2008, est l’adaptation de Wanted, un comics US de 2003, reconnu semble-t-il pour sa violence outrancière ; je n’ai pas lu le comics, donc je ne ferai pas de comparaison. Mais ceux qui attendent du gore seront eux aussi déçus. On est dans le blockbuster d’action à gros budget qui doit faire un maximum d’entrées.

Ceci étant dit, passons au plat de résistance…

Le scénario de Wanted ne va pas vous encombrer le cerveau… Wesley est un employé de bureau timide, aux ordres d’une supérieure hurlante et dont la petite amie le trompe avec son collègue. Vie de merde, comme qui dirait. Jusqu’au jour où il rencontre la sexy et étrange Fox, en fait une tueuse agissant pour une société secrète aux buts mystérieux mais petit à petit décimée par un ancien membre devenu méchant. Wesley se révèle être le fils caché de l’un des membres de cette confrérie assassiné par le méchant et il a en lui le pouvoir de faire comme les autres tueurs, à savoir faire des cascades de fous pour aller massacrer son prochain de la manière la plus impressionnante qui soit. Ajoutons à cela une sorte de vague twist final que l’on sent venir à des kilomètres, et hop c’est embarqué. Bref, on ne s’embarrasse pas ici de complexités métaphysico-sociologiques tordues. On vous aura prévenu.

Ce qu’il y a d’intéressant, c’est que nos tueurs membres de cette société semblent avoir la capacité de développer des pouvoirs extraordinaires faisant d’eux des super-héros qui pourraient mettre en déroute quelques pelotons militaires les doigts dans le nez. Sauts incroyables, perception hors du commun, vitesse de réaction à faire peur, talents de sniper pas humains. Et même la capacité de faire tourner une balle pour qu’elle contourne un obstacle. Que du bonheur quoi. On peut même viser la balle qui vous arrive dessus et les deux projectiles vont s’écraser l’un contre l’autre. Et tout ça est inscrit dans vos gênes hein. Dans le cas de Wesley, il suffit de faire ressortir cela par quelques séances un peu brutales, mais sinon ça vient tout seul. Alors oui, c’est joliment improbable. Mais faut reconnaître que le résultat donne des scènes de baston incroyables et très sympathiques à regarder.

On notera que le réalisateur russe est celui de Nightwatch, déjà un truc plein de super-pouvoirs à la masse ; mais surtout, dans les 3 ans séparant les 2 films, il a acquis un peu plus de maîtrise sur la manière de raconter une histoire, Wanted étant nettement plus clair. Le rôle de Wesley est tenu par James McAvoy, le Prof Xavier du futur X-Men et qui était déjà le faune du premier Narnia. A ses côtés, on trouve Angelina Jolie en tueuse sexy, toujours aussi athlétique et dynamique. Il y a aussi Morgan Freeman, en vieux chef de conspiration, pas aussi bon que dans d’autres films mais sympathique.

Au final, c’est un divertissement honnête, défoulant, amusant, pas prise de tête pour un sou, et spectaculaire. Je trouvais que Shoot’Em Up faisait déjà très fort dans le genre action délirante à tous les étages, mais là on est encore plus loin.

 

4 réflexions sur « Wanted »

  1. Pas vu Wanted, mais j’avais bien aimé l’analyse en une phrase d’un gus repris par DansTonChat: « Wanted, c’est l’histoire de gars avec des aimbots qui snipent depuis l’autre côté de la map. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.