The Big Bang Theory – saison 4

Quatrième saison des péripéties de notre troupe de geeks et de leur entourage. Je ne vais pas vous refaire tout l’article de The Big Bang Theory, il y a déjà pas mal de matière dans mes billets sur les saisons 1, 2 et 3. Et je tiens avant tout à dire que cette série reste un petit bijou qui me fait toujours beaucoup rire ; mais un peu moins qu’avant. Je n’arrive pas réellement à mettre le doigt sur l’aspect qui la fait un peu diminuer. Peut-être que l’aspect de déjà-vu et des situations déjà exploitées ressort. Après tout, comme je le suspectais dans mes billets précédents, la situation de base de la série ne permet qu’un nombre limité de scènes. On ne peut pas développer plus que tant. Les personnages ont leurs limites. Et dès lors on a parfois un sentiment de gags repris d’avant. Rien de très grave vu que cela reste très bon. mais quand même, on arrive sans doute aux limites. Par contre, on notera la très bonne volonté des scénaristes d’agrandir le cercle des héros afin de donner du piment et de renouveler le truc. Et cette sauce commence à prendre avec trois personnages en particulier qui prennent une place très importante, et que des filles. Bernadette, la copine de Howard, avec son air de pimbêche qui va devenir vraiment sympathique, adepte de jolis coups vaches et de médisance caractérisée. Amy, le pendant féminin de Sheldon, terrible dans sa volonté de bien faire au sein des conventions sociales et d’incruster dans le groupe des filles (bien entendu, les rumeurs et l’imagination concernant le lien entre elle et Sheldon vont devenir un fil rouge de la saison). Priya, la superbe sœur de Raj dont Leonard est amoureux et qui est finalement la moins intégrée au trip geek des autres. Avec le développement de ces trois-là, la série prend un nouveau tour intéressant et on va voir si elle peut reprendre de la puissance dans ce sens et éviter les sentiers d’ores et déjà bien battus dans les saisons précédentes.

Il y a eu de très bons épisodes bien marquants dans cette saison, qui a commencé très fort avec l’utilisation débridée d’un bras mécanique qui ne laissera personne de marbre ou avec le magnifique Shelbot. Notons aussi le coup du cybersex sur WOW ou le vol dans le même jeu, la collaboration entre Raj et Sheldon, les parents de Priya et Raj, les références au roommate agreement, les Aventuriers de l’Arche Perdue, les déguisements de super-héros, la mère de Howard, etc.

Et puis il y a toujours les caméos de stars et de références geeks. Par exemple Steve Wozniak de Apple, Katee Sackhoff encore, George Takei, Eliza Dushku, Will Wheaton à nouveau,…

Bref, la série perd un tout petit peu en humour mais gagne en profondeur de personnages. Elle reste vraiment agréable, avec ses divers degrés de lecture (selon que l’on est plus ou moins geek).

2 réflexions sur « The Big Bang Theory – saison 4 »

  1. J’ai eu le meme sentiment que toi vis-a-vis de cette saison. L’humour est plus distille et joue en effet sur le comique de repetition, mais tout en apportant de jolis twists salvateurs. Comme la mere d’Howard a l’hopital… Bref contrairement a HIMYM, cette serie me passionne toujours autant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.