Hugo Cabret

Il y a quelques temps j’ai vu Hugo Cabret, et je n’avais toujours pas eu le temps d’en faire un feedback ici. je vais donc essayer de ne rien oublier de ce que je voulais en dire. C’est donc le film pour enfants de Scorsese, un véritable hommage aux premières armes du cinéma, et plus spécialement à Méliès et à son génie. Le film suit les pas de Hugo Cabret au travers de sa vie, racontée par flashbacks, un jeune garçon orphelin qui travaille aux mécanismes horlogers de la gare Montparnasse et qui en secret répare un automate sur lequel travaillait son père. Il va rencontrer une jeune fille qui lui fera découvrir la magie des livres. Ensemble ils vont être entraînés dans une belle aventure autour de l’œuvre de Méliès. Le film mêle à son intrigue de nombreux extraits des films de ce créateur génial et nous plonge dans cet univers onirique.

Que dire de ce film? C’est beau! Tout simplement beau. magique. Féérique. Avec son esthétique très fine et travaillée, ses décors emplis de détails, ses personnages hauts en couleurs, sa photographie de qualité, le film nous plonge dans son univers si particulier. Il nous prend et nous entraîne à la suite d’Hugo et d’Isabelle dans une quête initiatique. Passé, présent et futur vont s’entremêler et les fils décousus vont tisser une bien belle histoire. certes, c’est un film pour enfants, mais pas pour tout petits. Les flashbacks et les différents passages dans des extraits de Méliès peuvent le rendre compliqué pour les plus jeunes. Il s’agit par contre d’un magnifique hommage permettant aux enfants une découverte des premiers pas du cinéma et plus particulièrement des premiers effets spéciaux. De plus, le tout est tellement bien raconté, tellement bien amené, que c’est vraiment prenant.

Scorsese signe un très beau morceau de cinéma avec une réalisation soignée. Le plan-séquence d’ouverture en impose dès le départ. Mais le film regorge d’effets et de vues magnifiques. Les transitions avec les éléments et films d’époque sont parfaites. Le sens du détail et les petites touches apportées pour donner de la profondeur au tout en font un film de grande qualité. Sous sa houlette, les acteurs délivrent une excellente performance. A commencer par le jeune Asa Butterfield qui campe Hugo Cabret ; il est parfait, touchant, et on suit ses aventures avec le plus grand plaisir. On ne présente plus Chloë Moretz, dont la carrière déjà bien chargée regorge de bons moments ; elle est toujours aussi douée et charmante, et le rôle d’Isabelle lui va comme un gant. Ben Kingsley campe le vieil oncle aigri d’Isabelle avec une présence très forte à l’écran. Sacha Baron Cohen, cet acteur  dont tout le monde parle, mais dont aucun film ne m’a jamais attiré, est parfait dans la peau de l’inspecteur de gare tyrannique, cruel et paranoïaque. Le reste du casting n’est pas en reste (citons au passage Jude Law ou Christopher Lee) et participe tout entier à créer cette magnifique fresque.

On regrettera que le twist du scénario soit autant convenu et attendu. Il n’en est en fait pas un ; bien peu de spectateurs ne se douteront pas de ce qui les attend. mais il n’en reste pas moins que l’intrigue est fort bien menée et prenante, qu’on se laisse vraiment entraîner dans ce tourbillon.

Un très très bon film, donc, pour petits et grande, un véritable hommage du fond du cœur à un génie du cinéma que trop peu de monde connaît encore de nos jours. une réussite qui vaut largement le détour. Et pour moi un regret, celui de ne pas avoir pu le voir au cinéma sur grand écran.

Laisser un commentaire