Orc’Idée 2013

Et voilà, comme chaque année depuis pas mal de temps, Orc’Idée a eut lieu. La fameuse et célèbre convention de jeux de simulation de Lausanne, hébergée depuis un bon paquet d’années à l’EPFL. Je vous en parle régulièrement et cette année encore je vais vous embêter avec mon ressenti. A la base truc de rôlistes pointus, Orc’Idée s’est ouvert avec le temps et se dote maintenant d’une large part jeux de société. Le panel du public s’élargit du coup ; plus familial (le fait aussi que les rôlistes ados boutonneux sont de plus en plus en âge de procréer), moins uniquement geek, mais toujours joueur. Peu de gens venant en curieux, mais je ne sais pas si c’est le but de la manifestation (moi j’aimerais bien, mais bon). Comme l’année passée, j’ai séparé ma participation en deux… MJ sur ExtReM_37 le samedi, et plus familial le dimanche. Mais Orc’Idée c’est aussi et toujours le carrefour des rendez-vous entre anciens. J’y retrouve des gens que je ne vois en moyenne qu’une fois par année. Et c’estl’occasion de discuter un peu, serrer des mains, faire des gags débiles, avoir des discussions improbables, reprendre des nouvelles, voir ce que deviennent certaines personnes. C’est toujours sympathique. D’autant plus que j’ai même tissé des liens avec la nouvelle génération, ces gamins quoi qui sont maintenant les piliers de la convention.

Je voulais aussi dire que je trouve très bien qu’Orc’Idée ait ouvert cet espace jeux de société plus grand public, plus familial. Ca permet justement de varier du jeu de rôles, d’avoir des trucs où on peut mieux s’incruster et venir jouer comme ça à l’arrache. Mais du coup c’est à se demander s’il ne faudrait pas revoir la comm de la convention et chercher justement à toucher un plus large public et à attirer du monde pour faire découvrir le jeu. Alors certes ce n’est jamais facile. Je pense que pas mal de familles étaient aussi au salon Junior de Malley (du moins dans celles potentiellement touchées), tout près, et que l’arrivée soudaine du beau temps à tirer les gens en extérieur (même si les terrasses de l’EPFL peuvent facilement accueillir les parties de la convention). Mais reste qu’Orc’idée me semble toujours victime de ce syndrome « on reste entre nous », un peu dommage. Certes je ne suis plus dans l’organisation depuis un bail ou deux, et du coup je fais mon grand malin à lancer des idées comme ça que je ne vais pas gérer derrière. Reste que j’en ai bien profité, d’autant que les animateurs de Ch’piil sont toujours aussi sympas (et je ne dis pas ça par pur copinage).

Le thème western était sympa, une bonne idée, et qui a donné lieu à quelques jolis costumes. Sans parler des affiches et badges du comité, aux private jokes nombreuses. Je me demande pendant combien de temps ils vont nous trouver des thèmes comme ça sans se répéter trop. Le thème est même allé s’incruster dans la partie de clay-o-rama à laquelle on a participé le dimanche avec mon fils, un pur bonheur de franche déconnade et de délire.

Mais revenons encore à ma partie d’ExtReM_37, un projet qui a vécu déjà bien des péripéties mais qui continue son petit bonhomme de chemin. Certes redevenu SEF (sans éditeur fixe) après des déconvenues entre ForgeSonges et les Ludopathes sur lesquelles je ne vais pas m’étendre, certes mis en pause pendant de (trop) longs mois pour cause de mémoire à rédiger, il n’est pas mort. Au contraire, j’ai récemment relancé les illustrateurs pour voir qui était toujours là, avec le plaisir de voir Remton se remettre au taf sur une couv qui déchire et une amélioration du logo. Avec d’autres ayant annoncé leur présence, avec toujours Julien de Jaeger à la maquette. Avec des relecteurs qui continuent à traquer coquilles et bourdes dans les textes de background. Et puis ce fameux système, pffff, que j’ai décidé de faire un petit effacement général après avoir constaté qu’il ne semblait utilisable par à peu près personne d’autre que moi. J’ai donc commencé à re-pondre quelque chose (de suffisant pour jouer ce week-end), et de nombreuses discussions ont surgi, parfois très poussées techniquement ; des gens débarquent pour me donner un coup de main, et on va pouvoir retravailler ça. Il y a encore du boulot sur ce chapitre. mais le monde plaît toujours et les joueurs s’éclatent toujours autant. la partie a vraiment été agréable et fun ; le mélange des vieux de la vieille avec des « novices » a été une franche réussite. Bref, que du bonheur, même si certains aspects encore très bancals du système ont été décelés. Comme disait l’autre, y’a plus qu’à…

Au passage, je vous invite à voir les avis des sieurs Thias et Alias qui ont dégainé plus vite que moi pour donner leur ressenti. De mon côté, je n’ai pas du tout expérimenté les problèmes d’organisation vécus par Thias, mais je peux comprendre le problème engendré par la disparition de joueurs (en fait oui ça m’est arrivé, mais indirectement, lors du Clay-O-Rama). Et oui j’ai comme Alias été surpris de voir le démontage débuter aussi tôt (en même temps, je peux les comprendre de vouloir finir à une heure pas trop indue).

Laisser un commentaire