Arrow – saison 02

Arrow_Season_2J’étais un peu resté sur ma faim avec la saison 1 de Arrow ; trop de gnan gnan, trop soap. Du coup j’étais moyennement motivé pour partir sur la saison 2, mais les commentaires lus sur le web m’ont attiré. Et je suis ravi d’y être allé parce que c’est assez de la balle. Parce que là ça claque sévère et ça devient un bon truc de super-héros. On a une nouvelle année dans la vie à Starling City, et en parallèle une année de flashbacks sur l’île. Et ça devient du méchant. L’intrigue inclut maintenant de nombreux personnages, dont plusieurs issus des comics, des méchants et des gentils, mais surtout pas mal de personnages ambivalents. On a toujours cet aspect un peu sombre et badass. Et même si Oliver décide de ne plus tuer suite aux événements de la fin de la saison 1, il n’est toujours pas un petit plaisantin. Le passé sur l’île est en lien direct avec l’intrigue du principal méchant de service, particulièrement solide. La relation qu’il entretient avec Oliver est construite patiemment. Le tout est soutenu par pas mal d’action, de moments bien funs et grandioses, voire complètement improbables, bref du super-héroïque quoi. Et c’est ce que j’attendais de la série. L’aspect amourette passe au second plan, et ce qu’il en reste est bien intégré à l’histoire, donc ça passe.

Ajoutons à cela que les acteurs s’en sortent plutôt pas mal du tout. Ce qui n’est pas évident parce que franchement ils ont quand même pas mal été choisis pour leur apparence sexy. Ils ont même été chercher Summer Glau ; si ça c’est pas de l’appel à geeks.

Bref, j’ai vraiment beaucoup aimé, nettement mieux que la première. Et le final de la saison est vraiment très intéressant, m’appelant fortement à voir la suite. Alors hop, allez-y!

Une réflexion sur « Arrow – saison 02 »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.